Vous êtes ici

La fuite de résidus à Mount Polley est une préoccupation majeure pour l'industrie, selon l'AMC

DÉCLARATION - Le 4 août, une fuite de résidus s'est produite en Colombie-Britannique, à la mine Mount Polley, dont Imperial Metals est le propriétaire et l'exploitant. Cet incident est un événement malheureux et grave, que prennent très au sérieux la société, l'Association minière du Canada (AMC) et toutes les parties prenantes.

Imperial Metals a présenté des excuses publiques pour le déversement de son bassin de résidus. Imperial a reconnu et affirmé publiquement sa responsabilité pour ce qui est de remédier à la situation et s'emploie actuellement à enrayer le problème, à en découvrir la cause, à en atténuer les conséquences et à prévenir d'autres incidents du genre à l'avenir. La société offre son entière collaboration aux collectivités ainsi qu'aux autorités locales et provinciales. L'incident n'a heureusement causé aucune blessure, et les résidus de la mine Mount Polley ne génèrent pas d'acides, mais la société reconnaît tout de même l'importance des impacts environnementaux auxquels il faudra remédier. Les résultats d'analyses préliminaires de l'eau publiés le 7 août montrent que l'eau demeure conforme aux lignes directrices sur la qualité de l'eau potable et qu'il ne devrait pas y avoir de répercussions sur la flore et la faune aquatiques. Le gouvernement provincial procède actuellement à d'autres analyses.

« Les activités de l'industrie minière du Canada sont fondées sur la confiance du public envers le bien-fondé des politiques gouvernementales, l'efficacité de la réglementation et les pratiques de gestion responsable des entreprises. Il est essentiel que le public ait confiance dans nos activités et dans nos procédés. Les incidents comme celui-ci sont très rares, mais les membres de l'AMC ont pour objectif qu'ils ne se produisent jamais; depuis de nombreuses années, nous mettons tout en œuvre pour atteindre cet objectif. Manifestement, il nous reste encore du travail à accomplir », a déclaré Pierre Gratton, président et chef de la direction de l'AMC.

Membre de l'AMC depuis deux ans, Imperial Metals en est aux premières étapes de la mise en œuvre de l'initiative Vers le développement minier durable (VDMD), dont un important volet comprend des engagements à assurer la sécurité de l'exploitation et de la gestion des résidus. De fait, l'un des principaux moteurs de l'élaboration du programme VDMD à la fin des années 1990 était la volonté de prévenir des incidents comme celui-ci. Grâce à la publication par l'AMC du Guide de gestion des parcs à résidus miniers, dont la première édition remonte à 1998 et qui est considéré comme la norme mondiale en matière de gestion des résidus, et grâce au programme VDMD, l'industrie s'est constamment améliorée dans ce domaine.

Le dernier événement du genre, qui s'était produit en 1991 dans un site fermé, n'avait eu aucune incidence à l'extérieur de ce lieu. Chaque jour, plus de 200 mines sont en exploitation au Canada, et les membres de l'AMC ont investi beaucoup d'efforts dans l'établissement d'une feuille de route en matière de gestion sécuritaire des parcs à résidus au cours des dernières décennies. L'AMC et ses membres, par l'entremise du Groupe de travail sur les résidus de l'AMC, qui regroupe plusieurs des meilleurs professionnels de ce domaine, feront le point sur cet incident afin d'évaluer les leçons qu'il faut en tirer et les mesures supplémentaires qui doivent être mises en œuvre pour éviter que de tels incidents ne se reproduisent.

-30-

À propos de l’AMC

L'Association minière du Canada est l'organisme national qui représente l'industrie minière canadienne. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d'uranium, de diamants, de charbon métallurgique, de pétrole extrait des sables bitumineux et de minéraux industriels, sont présents dans les secteurs de l'exploration minérale, de l'exploitation minière, de la fonte, de l'affinage et de la fabrication de produits semi-finis. Veuillez consulter le site www.mining.ca