Vous êtes ici

Dévoilement des lauréats des prix VDMD en excellence environnementale et en engagement communautaire

Les sociétés Vale, Dominion Diamond Corporation et Diavik Diamond Mine Inc. récompensées lors des prix d'excellence VDMD 2015

Pour souligner leurs projets innovateurs qui relèvent la barre en matière de responsabilité d'entreprise dans le secteur minier canadien, Vale, Dominion Diamond Corporation et Diavik Diamond Mine Inc. ont reçu les prix Vers le développement minier durable (VDMD) 2015 lors du gala de l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM) qui s'est déroulé hier à Montréal. 

Dominion Diamond Corporation et Diavik Diamond Mine Inc. ont reçu conjointement le prix VDMD en excellence environnementale pour le programme régional conjoint visant l'ADN du grizzli dans les Territoires du Nord-Ouest. Les établissements de Vale au Manitoba ont reçu le prix VDMD en engagement communautaire pour 2015 pour leur participation au groupe de travail sur la diversification économique de Thompson.

« Parmi les sept impressionnants finalistes de cette année, ces deux projets se sont démarqués en surpassant les attentes, en collaborant de près avec les intervenants communautaires, en puisant dans le savoir traditionnel et par la création d'avantages considérables pour les communautés dans lesquelles ils sont établis, affirme Pierre Gratton, président et chef de la direction de l'Association minière du Canada. Les prix VDMD nous permettent de féliciter et de reconnaître Vale, Dominion Diamond Corporation et Diavik Diamond Mine Inc. pour être des moteurs de changement positif dans leurs communautés. »

Prix VDMD en excellence environnementale – Gagnant 2015 : Dominion Diamond Corporation et Diavik Diamond Mine Inc.

Lorsque les organismes de réglementation et de surveillance et les intervenants communautaires ont demandé un programme de surveillance des grizzlis, à la mine de diamants Ekati (exploitée par Dominion Diamond Corporation) et à la mine de diamants Diavik (exploitée par Rio Tinto), on a répondu en élaborant un nouveau programme dépassant les exigences de surveillance environnementale. Le programme régional conjoint visant l’ADN du grizzli a été conçu pour évaluer les tendances de la population des grizzlis et déterminer l’incidence des activités minières sur l’abondance relative et la distribution des grizzlis avec le temps.

Après une étude pilote réussie, la phase initiale de deux ans du programme a débuté en 2012, et la compilation des données de la population de base a été terminée en 2013. Cette étude, effectuée sur une superficie de 16 000 km2 de la toundra centrale, englobait les propriétés des deux mines. Cette zone a été divisée en sections de 12 x 12 km, avec un poste dans chaque section, pour un total de 112 postes. On a fait appel au savoir traditionnel des aînés de la communauté et aux utilisateurs des terres pour le développement et l’emplacement des postes. Ces postes ont été construits à l’aide de mécanismes d’appât des ours pour permettre de recueillir des échantillons de poils laissés par les ours pour les soumettre à une analyse d’ADN. En tout, 1 902 échantillons de poils ont été recueillis en 2012, et 112 grizzlis ont été identifiés. En 2013, ce nombre est passé à 4 709 échantillons et à 136 grizzlis identifiés, parmi lesquels 39 n’avaient jamais été détectés. Les résultats suggèrent une fréquence de détection de 9 à 11 ours par 1 000 km2 au-delà des estimations de 1990, alors que la fréquence était de 3,5 ours par 1 000 km2, indiquant une population stable ou à la hausse d’ours dans la région.

Ce projet, le plus important programme régional conjoint visant l’ADN du grizzli dans les Territoires du Nord-Ouest, a été la première grande collaboration entre les mines de diamants dans la région. Récemment, la mine de Snap Lake de De Beers et le projet Gahcho Kué ont apporté leur contribution, doublant ainsi la superficie étudiée à plus de 30 000 km2. Devant le succès obtenu, le gouvernement du Nunavut a également déployé des programmes semblables à rivière Back, à rivière Hackett, au lac Courageous, au lac Izok, à Hope Bay et dans l’Arctique de l’Est.

« Dominion Diamond prend au sérieux sa responsabilité envers l'environnement, la faune et les collectivités environnantes, et nous sommes fiers d'être récompensés pour nos efforts sur la scène nationale », affirme Brendan Bell, chef suppléant de la direction de Dominion Diamond Corporation.

« Ce programme démontre bien comment la collaboration ajoute de la valeur et des avantages pour tous. La collaboration avec notre partenaire Dominion Diamond nous a permis d'élargir considérablement la portée du programme. La collaboration avec nos partenaires de la communauté nous a permis d'incorporer des connaissances traditionnelles à notre approche pour assurer le succès du programme », explique Marc Cameron, président et directeur de l'exploitation, Diavik Diamonds (2012) Inc.

Prix VDMD en engagement communautaire – Gagnant 2015 : Opérations de Vale au Manitoba

En novembre 2010, la société Vale, à Thompson, au Manitoba, avait annoncé qu’elle réduirait ses activités à seulement l’extraction et au traitement en 2015. Reconnaissant l’importance de l’exploitation minière pour l’économie de la région, Vale a immédiatement entrepris de travailler à réduire les risques possibles de ce projet de démantèlement partiel, et ce cinq ans à l’avance. En 2011, Vale a mis sur pied et financé dans sa totalité un plan de lancement en collaboration avec un groupe d’intervenants multiples, le groupe de travail sur la diversification économique de Thompson. Ce groupe a mis sur pied des plans d’action pour favoriser le développement et la diversification économiques dans la région. Ce groupe de travail a réuni un large éventail d’intervenants, y compris des représentants de Vale, du conseil tribal du Keewatin, de Manitoba Keewatinowi Okimakanak, de la nation des Cris de Nisichawayasihk, de la Ville de Thompson, de la Fédération des Métis du Manitoba, de la province du Manitoba et de la Chambre de commerce de Thompson. Ils se sont tous réunis dans un même but : accélérer le développement de Thompson en carrefour de services régional pour le Nord du Manitoba, avec l’exploitation minière comme solide pilier de l’économie.

Grâce à l’engagement communautaire, les priorités ont été déterminées, englobant notamment l’habitation, l’éducation et la formation, l’identité régionale et le tourisme, le développement économique et les infrastructures. Dans une période de deux ans et demi, les travaux du groupe de travail ont permis de développer des plans d’action socio-économiques ainsi qu’un cadre de réglementation en cours de réalisation, de même que des relations durables, établies au cours de 20 000 heures d’engagement global et respectueux. L’investissement de Vale dans le groupe de travail sur la diversification économique de Thompson totalisait plus de deux millions de dollars et a été largement reconnu comme meilleure pratique. Cette pratique exemplaire est même devenue la référence à Thompson pour la façon dont elle rassemble la population en vue de créer des changements socio-économiques positifs. Son modèle est aujourd’hui utilisé ailleurs au Manitoba.

« Cette réussite reflète non seulement l'investissement de Vale dans la communauté, mais aussi les contributions exceptionnelles des représentants des intervenants au groupe de travail sur la diversification économique de Thompson sur une période de deux ans et demi. Les opérations de Vale au Manitoba sont fiers d'avoir participé à un processus aussi novateur, collaboratif et inclusif, processus qui a permis le développement de plans d'action économiques prêts à mettre en place pour Thompson et pour la région. Nous apprécions sincèrement les efforts de tous ceux qui ont participé au processus pour aider notre communauté à croître et à devenir encore plus prospère et plus durable au même rythme que nos activités. Nous savons qu'avec la collaboration de tous, le potentiel de Thompson est vraiment illimité », déclare Lovro Paulic, vice-président, direction générale des opérations de Vale au Manitoba.  

En tout, 16 nominations ont été soumises par des sociétés minières membres de l’initiative VDMD. Dans le cadre de ce programme basé sur le rendement, les sociétés minières évaluent et gèrent leurs responsabilités environnementales et sociales et publient des rapports sur celles-ci. Le comité de sélection, composé de membres du Groupe consultatif des communautés d’intérêts (GCCI) de l’Association minière du Canada (AMC), a choisi les finalistes en fonction de critères comme l’innovation, l’implication et l’engagement communautaires ainsi que les résultats des projets. Le rendement VDMD a également servi d’indicateur de l’engagement envers la responsabilité d’entreprise.

-30-

À propos de l’AMC

L'Association minière du Canada est l'organisme national qui représente l'industrie minière canadienne. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d'uranium, de diamants, de charbon métallurgique, de pétrole extrait des sables bitumineux et de minéraux industriels, sont présents dans les secteurs de l'exploration minérale, de l'exploitation minière, de la fonte, de l'affinage et de la fabrication de produits semi-finis. Veuillez consulter le site www.mining.ca