Vous êtes ici

L’AMC adopte de nouvelles mesures en réponse aux changements climatiques

L’AMC et ses membres adoptent les recommandations de l’organe consultatif

Afin d’accroître ses efforts pour contrer les changements climatiques, l’Association minière du Canada (AMC) et ses membres se sont engagés à adopter plus d’une dizaine de mesures additionnelles visant à lutter contre les changements climatiques.

Ces mesures sont basées sur les recommandations du Groupe consultatif des communautés d’intérêts de l’association, un groupe indépendant formé de nombreux intervenants qui conseille l’AMC dans le cadre de l’initiative Vers le développement minier durableMD (VDMDMD), ainsi que sur des questions d’intérêt commun.

À la lumière de la signature de l’Accord de Paris par le Canada et des engagements des membres de l’AMC envers la lutte contre les changements climatiques, le Groupe a remis une déclaration consultative à l’AMC en novembre 2016. La déclaration présentait les occasions potentielles de miser sur les progrès que le secteur a réalisés dans les 20 dernières années en matière de lutte contre les changements climatiques. Le Groupe reconnaissait aussi, dans sa déclaration, que les Principes d’élaboration d’une politique sur les changements climatiques démontrent l’engagement de l’AMC et de ses membres à devenir des partenaires constructifs du gouvernement dans la lutte mondiale contre les changements climatiques. Ces principes soulignent le soutien dont font preuve l’AMC et ses membres concernant l’adoption d’une tarification générale du carbone qui protègerait les secteurs à forte intensité d’émissions exposés aux échanges commerciaux, réduirait au minimum le fardeau de mise en conformité avec les exigences et tiendrait compte des circonstances régionales et géographiques.

« Nous remercions les membres du Groupe pour leurs recommandations réfléchies et constructives, a affirmé Pierre Gratton, président de l’AMC. Grâce à leurs avis, nous avons établi un ensemble de mesures qui nous permettront de continuer à progresser comme l’ont fait l’AMC et ses membres depuis plus de 20 ans afin de lutter contre les changements climatiques. Exploitant certaines des mines ayant les plus faibles taux d’émissions au monde, nos membres s’engagent à produire de façon durable les produits des mines et métaux, ainsi que l’énergie dont nous avons besoin pour passer à un avenir plus vert. »

Dans les mois ayant suivi la publication de la déclaration consultative, l’AMC a travaillé de concert avec le Groupe et des experts parmi ses membres afin de déterminer la meilleure façon d’intégrer les recommandations aux pratiques. Ces travaux ont incité l’AMC et ses membres à s’engager à adopter 13 mesures dans les six catégories ci-dessous. D’autres détails sont disponibles dans la réponse de l’AMC à la déclaration consultative du Groupe consultatif des communautés d’intérêts.

  • Vers le développement minier durable : Passer en revue l’initiative VDMD pour repérer les occasions supplémentaires d’intégrer des mesures liées à la lutte contre les changements climatiques et d’offrir du soutien à ce sujet; et encourager l’amélioration du rendement en matière de réduction des émissions de GES.
     
  • Niveau opérationnel : Rechercher les occasions d’augmenter l’utilisation de technologies produisant peu d’émissions; promouvoir l’investissement du gouvernement dans les innovations du secteur minier afin d’accélérer le progrès; effectuer des évaluations des risques liés aux changements climatiques; et mettre en place les mesures d’adaptation appropriées.
     
  • Collectivités locales et autochtones : Explorer les moyens d’aider les collectivités à améliorer leur accès aux technologies d’énergie renouvelable et la gestion de celles-ci; et soutenir le développement d’un approvisionnement alimentaire écoénergétique, santé, local et durable dans les collectivités.
     
  • Chaînes d’approvisionnement : Encourager la chaîne d’approvisionnement du secteur minier à développer des technologies novatrices à faible consommation d’énergie; communiquer le rôle des produits miniers dans la transition vers un avenir à faible empreinte carbone; et évaluer les occasions pour l’industrie de travailler avec d’autres secteurs afin de recycler les produits contenant des minéraux et des métaux.
     
  • Relations avec le public et les décideurs : Communiquer les initiatives novatrices des membres de l’AMC liées à la lutte contre les changements climatiques, à l’énergie et au développement des collectivités; améliorer la compréhension des Canadiens du lien entre les minéraux, les métaux et les produits énergétiques dans les solutions vertes; promouvoir des politiques publiques pouvant mener à une tarification efficace du carbone et stimuler la demande pour des infrastructures ayant une faible empreinte carbone; et travailler de concert avec d’autres entreprises afin d’atteindre des buts communs.
     
  • Divulgation des risques associés au climat et des occasions : Continuer à divulguer les renseignements liés à la lutte contre les changements climatiques, y compris les données sur les émissions de GES; et trouver des moyens d’améliorer encore davantage la divulgation des données. 

DOCUMENTS D’INFORMATION :

– 30 –

À propos de l’AMC

L’Association minière du Canada est l’organisme national qui représente l’industrie minière canadienne. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d’uranium, de diamants, de charbon métallurgique et de pétrole extrait des sables bitumineux, sont présents dans les secteurs de l’exploration minérale, de l’exploitation minière, de la fonte, de l’affinage et de la fabrication de produits semi-finis. Visitez le site www.mining.ca/fr pour obtenir plus de détails.