You are here

L'Énoncé économique de l'automne donne un élan majeur à la compétitivité du secteur minier

L'Association minière du Canada (AMC) accueille avec satisfaction les mesures présentées dans l'Énoncé économique de l'automne 2018, qui stimuleront considérablement la compétitivité du secteur minier canadien.

L'Énoncé économique de l'automne 2018 propose plusieurs mesures qui amélioreront la compétitivité des investissements des secteurs canadiens de l'exploitation minière et de la métallurgie, notamment :

  • l'Incitation à l'investissement accéléré, qui permettra aux sociétés minières de passer en charges immédiatement le triple des coûts admissibles des actifs nouvellement acquis au cours de l'année durant laquelle l'investissement est réalisé;
  • la prolongation du crédit d'impôt pour l'exploration minière (CIEM) durant cinq ans, ce qui favorisera la certitude en matière d'investissements pour l'exploration minérale en phase de démarrage;
  • l'autorisation aux entreprises de passer en charges immédiatement l'ensemble des coûts du matériel lié à l'énergie propre.

« Le traitement amélioré des dépenses en immobilisations dans la première année pour les secteurs de l'exploitation minière et de la métallurgie crée un incitatif majeur à l'investissement au Canada, dans un contexte où le secteur minier profite des prix généralement élevés des marchandises et est à la recherche de perspectives de croissance à l'échelle mondiale, a affirmé Pierre Gratton, président et chef de la direction de l'AMC. La passation en charges immédiate de l'ensemble des coûts du matériel lié à l'énergie propre servira à attirer des investissements dans le nord du Canada, où l'accès à l'énergie renouvelable est inexistant, ce qui appuiera une transition vers les énergies de remplacement à faibles émissions de carbone. Nous souhaitons que cette proposition vise également la transition déjà amorcée vers l'utilisation de camions de roulage électriques et d'autres équipements lourds. Le prolongement du CIEM durant cinq ans, demande formulée par le secteur de l'exploration depuis de nombreuses années, donnera un élan considérable aux sociétés d'exploration minérale et aidera le Canada à reprendre le premier rang mondial en matière d'investissements dans l'exploration minérale. »

Le régime d'imposition canadien est devenu moins avantageux que celui de ses compétiteurs internationaux lors des dernières années. Dans les budgets de 2012 et de 2013, plusieurs crédits d'impôt directs et indirects liés au secteur minier ont été réduits ou éliminés. Tout récemment, les réformes de la US Tax Cuts and Jobs Act ont fortement réduit la compétitivité du secteur minier canadien sur le plan fiscal par rapport aux États-Unis.

« Le régime d'imposition du Canada influe grandement sur l'attrait du pays concernant l'investissement minier aux niveaux national et international, a déclaré M. Gratton. L'AMC se réjouit du fait que le gouvernement reconnaisse le besoin d'améliorer la compétitivité du Canada en matière d'investissements dans le secteur minier. »

Parmi les autres mesures contenues dans l'Énoncé économique de l'automne que l'AMC voit d'un bon œil figurent les suivantes :

  • Financement additionnel de 800 millions de dollars sur cinq ans du Fonds stratégique pour l'innovation.
  • Engagement d'augmenter de 50 % les exportations d'ici 2025.
  • Proposition d'octroyer 13,6 millions de dollars de plus au système d'information intégré sur le transport multimodal de passagers et de marchandises.
  • Renforcement du Service des délégués commerciaux du Canada; les activités du programme CanExport seront notamment triplées pour aider les entreprises canadiennes à intégrer de nouveaux marchés. Le secteur des mines et de l'approvisionnement minier valorise grandement le travail des délégués commerciaux partout dans le monde pour favoriser son accès à des marchés mondiaux.
  • Une série de propositions pour améliorer la compétitivité réglementaire, dont l'établissement d'un comité consultatif externe sur la compétitivité réglementaire.
  • Investissement accéléré de 773,9 millions de dollars au cours des cinq prochaines années pour le Fonds national des corridors commerciaux.

L'industrie minière est un important secteur de l'économie canadienne, qui contribue pour 97 milliards de dollars au PIB national et qui a été à l'origine de 19 % de la valeur totale des exportations canadiennes. Le secteur minier canadien emploie 634 000 personnes directement et indirectement dans l'ensemble du pays. Proportionnellement, l'industrie est le plus important employeur d'Autochtones dans le secteur privé et un important client des entreprises autochtones.

À propos de l'Association minière du Canada 
L'Association minière du Canada est l'organisme national qui représente l'industrie minière canadienne. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d'uranium, de diamants, de charbon métallurgique, de pétrole extrait des sables bitumineux et de minéraux industriels, sont très actifs dans les secteurs de l'exploration minérale, de l'exploitation minière, de la fonte, de l'affinage et de la fabrication de produits semi-finis. Veuillez consulter le site www.mining.ca/fr.

SOURCE Association minière du Canada (AMC)

Renseignements : Cynthia Waldmeier, Directrice des communications, l'Association minière du Canada, Téléphone : 613 233-9392, poste 225 ou 613 894-2128 (cellulaire), Courriel : cwaldmeier@mining.ca