LA VOIE DE L'INDUSTRIE

MINIÈRE CANADIENNE DEPUIS 1935

Prix d’excellence VDMD 2022

Le Groupe consultatif des communautés d’intérêts de l’Association minière du Canada (AMC) a choisi la mine Gahcho Kué et la Copper Mountain Mining Corporation, chefs de file du secteur minier canadien, pour recevoir les prestigieux prix d’excellence Vers le développement minier durableMD (VDMD) de cette année, en reconnaissance de leurs projets novateurs en matière de durabilité axés sur l’engagement communautaire et l’intendance environnementale. 

Communiqué : Les sociétés minières canadiennes sont reconnues pour leurs engagements en matière de durabilité et leurs réalisations exceptionnelles en matière d’engagement environnemental et communautaire

Prix VDMD d’excellence en engagement communautaire

Lauréate – L’initiative Ní Hadi Xa soutient la collaboration environnementale à la mine Gahcho Kué

L’initiative Ní Hadi Xa, qui signifie « People Watch the Land Together » (les gens veillent sur la terre ensemble) en langue chipewyan Dëne Sųłné, a été créée en 2014 par la mine Gahcho Kué et six communautés autochtones. Ensemble, ils assurent la surveillance des connaissances environnementales et traditionnelles à la mine de diamants située dans les Territoires du Nord-Ouest. Gahcho Kué est une coentreprise entre le groupe De Beers et Mountain Province Diamonds.

Ní Hadi Xa est gérée par un comité de gouvernance composé de sept membres, dont six représentent les communautés autochtones signataires locales : la Première Nation Deninu Kué, l’Alliance métisse North Slave, la Nation métisse des Territoires du Nord-Ouest, le gouvernement Tłı̨chǫ̀, la Première Nation Łutsel K’e Dene et la Première Nation des Dénés Yellowknives. La mine Gahcho Kué détient l’un des sièges du comité.

Le programme emploie cinq personnes autochtones issues de communautés locales, y compris celles ayant une expérience de la gestion environnementale et du savoir traditionnel. Ní Hadi Xa offre une tribune pour la surveillance et la gestion collaboratives de l’environnement. Toutes les politiques et tous les programmes de surveillance sont conçus conjointement et approuvés par le comité de gouvernance. L’initiative favorise une discussion approfondie sur les mises à jour et les propositions relatives au développement minier. Toutes constatations ou préoccupations liées à la surveillance environnementale sont transmises directement à la mine Gahcho Kué aux fins d’inclusion dans le cadre de gestion et de surveillance environnementales de cette dernière.

Le comité de gouvernance forme également plusieurs sous-comités chargés de gérer les initiatives connexes, y compris les programmes de savoir traditionnel, les finances et les ressources humaines. Ces comités se réunissent tous les trimestres pour examiner la mise en œuvre des programmes ainsi que pour discuter des plans de travail supplémentaires et les approuver.

L’initiative Ní Hadi Xa a été fondée sur les apprentissages découlant d’autres organismes de surveillance indépendants de la région pour créer une approche novatrice en matière d’activités de surveillance environnementale à la mine. La nature collaborative et coopérative de cette initiative, qui priorise le leadership des communautés autochtones locales, pourrait servir de modèle pour d’autres projets miniers, de l’aménagement à la fermeture d’une mine.

Étant donné la capacité de la mine Gahcho Kué et de l’initiative Ní Hadi Xa à établir un lien de confiance et à partager les connaissances et l’information entre l’entreprise et les communautés locales, leurs employés ont été invités à partager ce modèle et leurs expériences avec d’autres sociétés minières. En fournissant un cadre dirigé par les Autochtones pour favoriser un dialogue ouvert sur les priorités environnementales locales, la mine Gahcho Kué hausse la barre en matière d’engagement communautaire concret.

Les représentants du Groupe consultatif des communautés d’intérêts de l’Association minière du Canada ont été impressionnés de savoir que la majorité des sièges du comité de gouvernance de l’initiative Ní Hadi Xa sont détenus par des représentants des communautés autochtones, et que ce comité dirigé par des Autochtones a la responsabilité d’orienter et de surveiller l’initiative, ainsi que de produire des rapports. Les représentants du Groupe consultatif ont également apprécié l’approche intentionnelle visant à intégrer des responsabilités en matière de savoir traditionnel autochtone pour le personnel du programme.

Finaliste – La brigade des bonnes actions d’Agnico Eagle renforce le bénévolat communautaire au Nunavut

Agnico Eagle, une société d’exploitation aurifère de premier plan à l’échelle mondiale, s’engage depuis longtemps à veiller à ce que sa main-d’œuvre travaille de la façon la plus sécuritaire possible. Au printemps 2020, lorsque la COVID-19 est devenue un risque majeur au Canada, Agnico Eagle a pris la précaution, conformément aux mesures prises par de nombreuses sociétés minières canadiennes, de renvoyer l’ensemble de sa main-d’œuvre du Nunavut à la maison afin de réduire le risque de propagation du virus dans les communautés locales.

Reconnaissant l’intérêt de ses employés Kivallimmiut locaux à rester en contact avec leur communauté même en étant à la maison, Agnico Eagle a créé la brigade des bonnes actions. Cette initiative a permis aux employés de travailler à des projets communautaires visant à répondre à des besoins importants dans la région. En plus d’avoir une incidence positive dans leur communauté même en étant à l’extérieur du site minier, tous les participants de la brigade des bonnes actions ont reçu leur plein salaire de la part d’Agnico Eagle, préservant ainsi la stabilité économique dans le contexte de la pandémie.

Dès le départ, la brigade des bonnes actions s’est assurée que tous les projets répondaient aux besoins identifiés par les communautés d’intérêts locales. Les propositions et les plans de soutien ont été fournis directement par des organismes locaux provenant de la région de Kivalliq, notamment les communautés Baker Lake, Rankin Inlet, Arviat, Coral Harbour, Naujaat et Chesterfield Inlet. Au total, 91 employés nunavummiuts d’Agnico Eagle ont participé à 15 partenariats communautaires et soutenu 23 projets dans les domaines du mentorat, de la santé mentale, des banques alimentaires, des garderies et de l’intendance environnementale, entre autres. Toutes ces mesures ont été prises dans le respect des protocoles de sécurité liés à la COVID-19.

Au cours de l’été 2021, avec l’autorisation du gouvernement du Nunavut et des autorités sanitaires locales, les employés Kivallimmiut d’Agnico Eagle ont commencé à réintégrer le milieu de travail. Bien que l’initiative de la brigade des bonnes actions aurait dû prendre fin à ce moment, la réaction au programme a été si positive qu’Agnico Eagle a décidé d’introduire une nouvelle version de la brigade au début de 2022. Les employés Kivallimmiut et non Kivallimmiut des établissements des mines Meadowbank et Meliadine participeront chaque année à une Journée des bonnes actions dans deux communautés de Kivalliq, faisant don de leur temps pour soutenir des projets communautaires. Cette nouvelle initiative s’inspire du succès de campagnes similaires organisées par les établissements d’Agnico Eagle au Mexique.

Les représentants du Groupe consultatif des communautés d’intérêts de l’Association minière du Canada ont été impressionnés par les efforts déployés par Agnico Eagle pour soutenir leurs employés pendant la pandémie de COVID-19. Non seulement les employés étaient payés pour rester à la maison afin d’éviter de transmettre la COVID-19 aux communautés, mais le projet représentait également un effort novateur visant à recentrer l’attention des employés sur les besoins importants de leurs communautés.

Cameco

Finaliste – Programme de formation et perfectionnement des Autochtones pour l’avenir offert par Cameco au nord de la Saskatchewan

L’industrie minière canadienne fait actuellement face à un défi en matière de ressources humaines. Selon les estimations, le secteur devra embaucher près de 80 000 nouveaux travailleurs d’ici 2030. Il sera donc essentiel que les peuples autochtones participent de façon significative à la main-d’œuvre de l’industrie minière et qu’on leur offre des programmes de formation et d’enseignement qui leur permettront de s’épanouir dans les domaines de leur choix.

Cameco, l’un des plus importants producteurs d’uranium au monde, est depuis longtemps reconnue comme un chef de file en matière d’embauche des autochtones. En effet, 51 % de la main-d’œuvre d’exploitation du site, y compris les entrepreneurs, provient du nord de la Saskatchewan. Pour répondre au besoin de préparer davantage d’Autochtones à des occasions d’emploi, Cameco a lancé le programme en ligne Formation et perfectionnement des autochtones pour l’avenir. Ces 15 cours de formation – pour lesquels le nombre de demandes d’admission a dépassé les objectifs initiaux – ont été conçus pour préparer les résidents du nord de la Saskatchewan à postuler un emploi sur les sites miniers et pour améliorer les compétences qui pourront leur être utiles dans d’autres occasions d’emploi au sein de leurs communautés locales.

Pour s’assurer que le programme de formation soit le plus inclusif possible, Cameco a discuté avec des intervenants du nord et des groupes axés sur la diversité afin de prioriser l’inscription des femmes au programme. Les apprenants ont pu accéder à la formation au moment et à l’endroit de leur choix. Compte tenu de cette souplesse, le programme est facilement adaptable et pourrait être mis en œuvre dans d’autres régions. Cameco prévoit lancer les cours de formation dans le bassin éloigné d’Athabasca, dans le nord de la Saskatchewan, en 2022. Un nouveau partenariat est en cours avec Northern Career Quest pour appuyer ce projet.

En plus de son programme Formation et perfectionnement des autochtones pour l’avenir, Cameco s’engage depuis longtemps en faveur de l’emploi des Autochtones. Qu’il s’agisse de bourses d’études et de stages pour les étudiants du Nord, de programmes d’apprentissage ou de planification de carrière pour les employés, Cameco aide ces derniers à réussir. L’entreprise s’engage à embaucher une main-d’œuvre diversifiée puis à recruter, à maintenir en poste et à faire progresser des employés autochtones au sein de ses établissements, et, par conséquent, à promouvoir les occasions économiques, sociales et éducatives dans le nord de la Saskatchewan.

Les représentants du Groupe consultatif des communautés d’intérêts de l’Association minière du Canada ont été impressionnés par la façon dont Cameco s’investit dans le perfectionnement des compétences des communautés autochtones locales, non seulement en les préparant à des emplois sur le site minier, mais également en les dotant de compétences pertinentes pour d’autres occasions d’emploi dans la région.

Prix VDMD en excellence environnementale

Lauréat – Le projet de chariot électrique de Copper Mountain, une étape clé vers la carboneutralité

L’industrie minière canadienne travaille fort pour produire les substances extraites des mines nécessaires aux technologies à faibles émissions de carbone, tout en innovant afin de réduire sa propre empreinte carbone. Copper Mountain ouvre la voie à ces efforts grâce à un partenariat avec SMS Equipment, Komatsu, ABB, Clean BC et BC Hydro.

Ensemble, ils ont créé une version destinée au site minier de lignes aériennes pour autobus et tramways urbains. Au lieu du transport en commun, l’installation d’un chariot d’assistance à la mine Copper Mountain déploiera des camions de roulage reliés à une ligne électrique aérienne de 1 km pour transporter le minerai en amont, de la fosse principale de la mine au concasseur principal.

Le déplacement de minerai lourd dans une pente abrupte est un procédé très énergivore. La réalisation de ce procédé au moyen de camions de roulage diesel est la plus importante source d’émissions de gaz à effet de serre (GES) de Copper Mountain. Chacun des 11 camions de roulage assistés par chariot remplacera environ 400 litres de diesel et une tonne de dioxyde de carbone par heure. Cette nouvelle technologie devrait réduire les émissions de carbone de la mine d’au moins 30 % lorsqu’elle sera introduite, au cours des cinq prochaines années. Copper Mountain prévoit ensuite relier d’autres sections par chariot pour soutenir le transport du minerai de la fosse New Ingerbelle au concasseur principal pendant 10 autres années d’utilisation ou plus, réduisant ainsi l’intensité carbonique de la mine de plus de 50 % au cours des cinq à sept prochaines années.

Rendu possible grâce à de multiples partenariats, le projet de chariot d’assistance électrique représente un engagement important de la part de Copper Mountain en faveur d’un avenir plus propre et contribue grandement à l’atteinte de l’objectif de l’entreprise, soit de parvenir à la carboneutralité d’ici 2035.

Les représentants du Groupe consultatif des communautés d’intérêts de l’Association minière du Canada ont été impressionnés par la volonté de Copper Mountain d’investir de manière considérable dans une approche novatrice visant à réduire une importante source d’émissions de GES sur le site minier. Ce projet pourrait servir d’étude de cas initiale pour stimuler la vaste adoption de la technologie de chariot d’assistance électrique dans l’industrie.

Subscribe to MAC News

Nom

*Indicates a required field

You can unsubscribe from these communications at any time. For more information on how to unsubscribe, our privacy practices, and how we are committed to protecting and respecting your privacy, please review our Privacy Policy.

By clicking submit, you consent to allow The Mining Association of Canada to store and process the personal information submitted above to provide you the content requested.

Inscrivez-vous à notre bulletin

Nom

*Indique un champ obligatoire

Vous pouvez vous désabonner de ces communications à tout moment. Pour de plus amples renseignements sur la façon de vous désabonner, sur nos pratiques en matière de confidentialité et sur la façon dont nous nous engageons à protéger et à respecter votre vie privée, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

En cliquant sur soumettre, vous consentez à ce que l’Association minière du Canada stocke et traite les renseignements personnels soumis ci-dessus afin de vous fournir le contenu demandé.