La voie de l'industrie minière canadienne depuis 1935

Menu

Affaires autochtones

Progressivement, l’industrie minière établit une relation solide avec les communautés inuites, métisses et des Premières Nations d’un océan à l’autre. Cette relation est basée sur l’engagement, la collaboration et les partenariats bénéfiques à toutes les parties prenantes.

Des progrès considérables ont été réalisés à l’échelle de l’industrie en ce qui concerne la participation des Autochtones dans le secteur minier. On estime à 455 le nombre d’ententes signées entre des entreprises d’exploitation et d’exploration minières et des communautés ou des gouvernements autochtones. Ces ententes prévoient la prise d’engagements en matière d’éducation, de formation, d’emploi, de développement économique et de soutien financier, pour garantir que les projets miniers génèrent des retombées à long terme pour les communautés. En ce qui a trait aux emplois, l’industrie minière est devenue le principal employeur de Canadiens autochtones, toutes proportions gardées. De plus en plus d’Autochtones devraient occuper des postes miniers spécialisés et bien rémunérés à l’avenir, puisque nombre de sites miniers actuels et projetés sont situés à proximité des communautés autochtones et que les jeunes sont nombreux parmi celles-ci.

L’AMC croit qu’un régime gouvernemental de partage des recettes provenant des ressources offre aux communautés autochtones des chances accrues de participer à l’exploration minérale et à l’industrie minière et pourrait contribuer grandement à l’élimination des disparités socioéconomiques entre les Canadiens autochtones et non autochtones. Un tel régime, après l’amélioration et la clarification des avantages pour les Autochtones, pourrait accroître la certitude en ce qui a trait à l’accès commercial aux terres et au développement des ressources.

Depuis plusieurs années, l’AMC et ses membres travaillent à améliorer les relations de l’industrie avec les Autochtones. En 2009, l’AMC et l’Assemblée des Premières Nations ont signé une entente de principe visant à favoriser le développement économique et augmenter les occasions d’affaires pour les Premières Nations au sein du secteur minier.

L’AMC soutient également de nombreux organismes autochtones à vocation sociale ou économique. Depuis nombre d’années, l’AMC privilégie l’organisme de bienfaisance Indspire, le plus grand organisme autochtone canadien dédié à l’amélioration des possibilités d’apprentissage pour les jeunes autochtones. Chaque année, l’Association fait un don à Indspire, dont les programmes ont permis d’augmenter le taux de diplomation des élèves du secondaire. L’organisme alloue également des bourses d’études pour la poursuite d’études postsecondaires. L’AMC appuie également le Conseil des ressources humaines de l’industrie minière, qui offre des ressources sur les carrières et gère un programme de préparation à l’emploi destiné aux Autochtones.

Constatant qu’il est possible et nécessaire de déployer des efforts supplémentaires pour accroître la participation des Autochtones au sein de l’industrie, l’AMC a officiellement créé, en 2013, le Comité des affaires autochtones afin de favoriser la réalisation de progrès continus.

Pin It on Pinterest