La voie de l'industrie minière canadienne depuis 1935

Changements climatiques

L’industrie minière canadienne reconnaît l’importance de son rôle au niveau de la réduction de ses émissions et de l’adaptation aux impacts des changements climatiques. Au même moment, le secteur minier occupe une place toute particulière pour fournir les minéraux et les métaux nécessaires à la transformation technologique mondiale qui sera requise pour répondre aux ambitions de l’Accord de Paris. Le Protocole VDMD sur les changements climatiques est conçu pour aider les sociétés minières à gérer leurs risques et opportunités liés au climat, y compris les stratégies d’atténuation et d’adaptation associées, la fixation d’objectifs et la production de rapports.

Publié en 2021, le Protocole VDMD sur les changements climatiques représente une mise à jour importante du Protocole VDMD sur la gestion de l’énergie et des émissions de GES. En suivant ce protocole, les installations vont :

  • mettre en place des engagements, une gouvernance et des processus d’entreprise au niveau du conseil d’administration et de la direction pour soutenir la prise en compte de l’implication des changements climatiques dans la stratégie commerciale;
  • développer des systèmes au niveau des installations pour gérer l’énergie, les émissions de GES, les impacts climatiques physiques et l’adaptation;
  • fixer des objectifs de performance en matière d’énergie et d’émissions de GES au niveau de l’installation et produire un rapport annuel sur l’énergie, les émissions de GES, les impacts physiques potentiels du climat et les mesures d’adaptation.

Le protocole aide les sociétés minières à répondre aux nouvelles attentes des investisseurs en matière de divulgation d’informations sur le climat, notamment les recommandations du Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques (GIFCC) (TCFD). Les exigences suivantes en font partie :

  • structures du conseil d’administration et de la direction et processus de production de rapports relatifs à la gouvernance des risques et des opportunités liés au climat;
  • stratégie d’entreprise en matière de changements climatiques appuyée par des actions et intégrée dans la planification des activités;
  • analyse et gestion des risques importants liés au climat et de leurs impacts sur les activités, la stratégie et la planification financière de l’entreprise;
  • production de rapports sur les éléments importants en ce qui concerne la gouvernance de l’entreprise, la stratégie, l’analyse des risques, les paramètres et les objectifs liés à l’action climatique.

À des niveaux de performance plus élevés, les entreprises seront tenues de prendre des engagements, soutenus par des objectifs et des actions à court et à long terme, en faveur d’une action climatique conforme aux ambitions de l’Accord de Paris visant à limiter le réchauffement de la planète bien en deçà de 2 degrés, ainsi que des engagements correspondant aux ambitions d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Outre les exigences élevées en matière de systèmes de gestion de l’utilisation de l’énergie et des émissions de GES, le Protocole VDMD sur les changements climatiques comprend des exigences détaillées en matière de gestion des impacts climatiques physiques et d’adaptation, appuyées par le Guide d’adaptation aux changements climatiques pour le secteur minier de l’AMC. Les éléments suivants en font partie:

  • évaluation et identification des impacts physiques potentiels du climat;
  • considération des risques climatiques physiques dans les décisions pertinentes prises au niveau des installations;
  • identification et mise en œuvre de mesures d’adaptation en réponse aux impacts climatiques physiques identifiés.

Les installations produiront leurs premiers rapports internes, spécifiques au Protocole VDMD sur les changements climatiques, en 2022, puis leurs premiers rapports publics en 2023.

Les établissements continueront à utiliser la version 2015 de ce protocole, et les documents associés, jusqu’en 2022.

Protocole d’évaluation de l’initiative VDMD : Gestion de l’énergie et des émissions de GES (version 2015)

Guide de gestion de l’énergie et des émissions de GES

Les établissements commenceront à établir des rapports internes sur la version 2021 de ce protocole en 2022, et les premiers rapports publics en 2023.

Protocole sur les changements climatiques (version 2021)

 

Pin It on Pinterest