La voie de l'industrie minière canadienne depuis 1935

Soutien à VDMD

Témoignages

« Depuis sa création en 2004, l’initiative VDMD vise à améliorer le rendement environnemental et social des sites miniers. Récemment, le Groupe consultatif des communautés d’intérêts (GCCI) a décidé de se concentrer sur la mise à jour et l’amélioration du protocole de relations avec les Autochtones et les collectivités de l’initiative VDMD, qui exige que les sociétés minières fassent tout en leur pouvoir pour s’assurer qu’elles échangent de façon ouverte, respectueuse et transparente avec les communautés autochtones et les autres communautés touchées.

En tant que membre du GCCI qui a participé activement à la rédaction du nouveau protocole, j’ai hâte de voir comment il contribuera à améliorer les relations entre les sociétés minières et les communautés autochtones, qui sont essentielles au succès du secteur. Et, en tant que personne qui travaille de près avec les sociétés minières au nom du gouvernement du Nunatsiavut, je sais également à quel point l’initiative VDMD est importante pour notre communauté. »

Theresa Baikie
Coordonnatrice des ententes sur les répercussions et les avantages pour le gouvernement du Nunatsiavut et membre actuelle du GCCI

« Entretenir des relations respectueuses et solides avec les communautés autochtones est essentiel au succès de l’industrie minière canadienne, et il est important que le secteur reconnaisse l’importance de la participation des Autochtones dans son histoire et s’engage à améliorer les relations avec les communautés à proximité des mines et touchées par les activités minières. Dans l’ensemble de l’industrie, d’importants progrès ont été réalisés en ce qui concerne la participation des Autochtones à l’industrie minière, qu’il s’agisse du partage des avantages économiques ou d’offres d’emploi, de contrats d’approvisionnement et de formation. Pour les sociétés minières, l’initiative VDMD a joué un rôle crucial dans l’établissement des attentes liées aux pratiques exemplaires à mettre en œuvre en matière d’échange et de collaboration respectueux avec les communautés autochtones.

En tant que membre du GCCI, je suis fier d’avoir contribué à ce que les sociétés minières canadiennes soient tenues responsables de la mise en place de pratiques responsables, particulièrement grâce au protocole de relations avec les Autochtones et les collectivités de l’initiative VDMD. Maintenir un dialogue constructif avec les peuples autochtones est essentiel au succès de l’industrie minière. L’initiative VDMD et le travail des membres du GCCI continuent de fournir à l’industrie les outils nécessaires pour établir et entretenir des relations mutuellement avantageuses et respectueuses avec les peuples autochtones. »

David Walkem
Président du conseil d’administration de Citxw Nlaka’pamux Assembly et membre actuel du GCCI

« En ayant siégé au Groupe consultatif des communautés d’intérêts (GCCI) pendant six ans et participé à sa création, j’ai pu constater l’incidence positive importante de l’initiative VDMD sur le rendement et l’obligation de rendre compte sur les sites miniers, particulièrement en ce qui a trait au rendement social et environnemental, et le rôle important que joue le GCCI dans la croissance de l’industrie.

Les pays qui adoptent l’initiative VDMD s’engagent ouvertement à en faire plus de ce qui est exigé en matière de pratiques durables. L’initiative définit clairement les attentes selon lesquelles tous devront être évalués selon des normes plus élevées. Le GCCI, composé de diverses parties prenantes, y compris de membres de communautés autochtones, d’organismes environnementaux, d’organisations sociales et d’universités, est essentiel à la crédibilité de l’initiative et à la détermination de la qualité du travail effectué dans les sites miniers. Le GCCI a joué un rôle déterminant dans l’orientation et le développement de l’initiative VDMD et a sans aucun doute contribué à amener l’initiative là où elle est aujourd’hui, c’est-à-dire une norme mondialement reconnue en matière de développement minier durable. »

Alan Young
Directeur du groupe de travail sur l’efficacité des matériaux (Materials Efficiency Research Group), ancien directeur général de l’Initiative boréale canadienne et membre du GCCI de 2009 à 2016

« L’adoption de l’initiative VDMD par le Minerals Council of Australia démontre le bien-fondé de cette initiative de premier plan dans l’industrie minière, et ce à l’échelle mondiale. Nous voyons d’un bon œil l’approche d’amélioration continue des normes adoptée par l’Association minière du Canada (AMC) qui comprend des consultations avec un groupe indépendant réunissant de multiples parties prenantes. L’analyse comparative du rendement environnemental et social des sites miniers est particulièrement importante pour les investisseurs comme BCI qui utilisent les rapports d’étape VDMD afin d’intégrer les facteurs de gouvernance environnementale et sociale et ainsi prendre des décisions d’investissement éclairées. L’adoption de l’initiative VDMD par d’importants territoires miniers nous offre un plus large éventail de résultats en termes absolus ou par rapport aux actifs quant au rendement à l’égard de la gouvernance environnementale et sociale. Les évaluations vérifiées par de tierces parties rassurent les investisseurs et les autres parties prenantes en leur fournissant des données tangibles.

Dans le cadre des engagements de BCI avec des entreprises financées par capital-risque, nous utilisons les données sur le rendement des membres tirées des rapports VDMD et nous encourageons fortement les membres de l’AMC à rendre compte volontairement de leurs activités à l’étranger. Pour nos engagements réglementaires, nous avons utilisé le Protocole de gestion des résidus miniers VDMD pour notre soumission dans le cadre de l’initiative Global Tailings Review de 2019. Nous faisons également le suivi de certains indicateurs de l’initiative VDMD à l’échelle de l’industrie comme moyen d’évaluer les progrès réalisés par rapport à certaines de nos priorités. Nous croyons que l’adoption de l’initiative VDMD par le Minerals Council of Australia profitera au secteur minier australien.»

Anne-Marie Gagnon
Directrice associée, Gouvernance environnementale et sociale, Marchés publics, British Columbia Investment Management Corporation (BCI)ESG Manager, Public Markets, British Columbia Investment Management Corporation (BCI)

« UNICEF Canada salue l’engagement de toutes les entreprises à l’égard de la prévention du travail des enfants et du travail forcé dans le cadre de l’initiative Vers le développement minier durable. Alors que l’année 2021 a été déclarée l’année internationale pour l’élimination du travail des enfants et que la pandémie de COVID-19 risque d’entraîner une augmentation du travail des enfants, il sera important pour toutes les entreprises de contribuer positivement aux objectifs de développement durable qui consistent à mettre fin au travail des enfants sous toutes ses formes d’ici 2025. »

Rowena Pinto
Chef des programmes, UNICEF Canada

Pin It on Pinterest