La voie de l'industrie minière canadienne depuis 1935

Minéraux critiques

Alors que la demande en minéraux et métaux continue de croître, on accorde de plus en plus d’importance à ce qu’on appelle les « minéraux critiques », qui sont essentiels dans les secteurs de l’aérospatiale, de la défense, des télécommunications, de l’informatique et des technologies propres comme les panneaux solaires et les batteries de voitures électriques. En plus d’être des métaux des terres rares, les minéraux critiques englobent plusieurs minéraux et métaux essentiels à de nouvelles technologies, notamment le cobalt, le cuivre, les métaux précieux, le nickel, l’uranium, le lithium et le magnésium.

La Chine demeure à ce jour un important fournisseur de ces minéraux, mais le contexte actuel fait en sorte que le Canada a l’occasion de renforcer sa position sur le marché, puisque les clients recherchent des produits qui respectent des normes environnementales élevées, comme celles de l’initiative canadienne Vers le développement minier durable lancée par l’association minière du Canada (AMC).

Sans une chaîne d’approvisionnement durable et concurrentielle pour la fabrication de minéraux critiques et de métaux essentiels, la compétitivité du Canada en tant que destination de choix pour la fabrication de technologies de pointe est considérablement réduite. Selon des données de sondage récentes, près de 90 % des personnes interrogées par la société Abacus Data pour l’AMC souhaiteraient que le Canada devienne un fournisseur privilégié de minéraux critiques et que le gouvernement prenne un certain nombre de mesures pour que cette approche devienne une réalité.

Le Canada et les États-Unis ont finalisé leur plan d’action pour la collaboration dans le domaine des minéraux critiques qui attirera notamment davantage d’investissements dans les projets miniers canadiens, en plus de mettre en avant l’intérêt commun des deux pays pour sécuriser les chaînes d’approvisionnement de différents minéraux critiques nécessaires à d’importants secteurs manufacturiers. Plus précisément, le plan d’action canado-américain dans le domaine des minéraux essentiels se divise en quatre thèmes : l’amélioration de l’engagement de l’industrie entre le Canada et les États-Unis, l’amélioration des chaînes d’approvisionnement des minéraux essentiels, y compris pour la défense, l’investissement dans la recherche et le développement, et l’échange de données et d’information, y compris en géosciences et en préparation de projets de pipelines.

Grâce à ses grandes richesses naturelles et à son secteur minier de calibre mondial misant sur l’exploitation responsable, le Canada est bien placé pour approvisionner les États-Unis, ainsi que l’Europe et le reste du monde, en minéraux essentiels, ce qui représente une excellente occasion d’investissement et de croissance dans les secteurs de l’exploitation minière et de la transformation des minéraux.

Vous aimeriez en savoir plus sur l’implication de l’AMC dans le domaine des minéraux essentiels? Apprenez-en davantage en lisant notre communiqué de presse. La demande croissante de minéraux essentiels positionne l’industrie minière canadienne vers la réussite, et le discours prononcé par Pierre Gratton, président et chef de la direction de l’AMC, à la Chambre de commerce du Grand Vancouver.

Pin It on Pinterest