La voie de l'industrie minière canadienne depuis 1935

Les Canadiens souhaitent saisir les possibilités offertes dans le domaine des minéraux critiques

Des minéraux critiques essentiels pour les secteurs des soins de santé, de la défense et des technologies propres

OTTAWA – L’Association minière du Canada (AMC) a publié aujourd’hui un nouveau sondage d’opinion national qui révèle l’enthousiasme du public à l’égard du fait que le Canada est en bonne position pour devenir le fournisseur privilégié de minéraux critiques dans le monde en raison de l’abondance de ses ressources et de ses normes environnementales rigoureuses.

Alors que la demande de minéraux et de métaux continue de croître, on accorde de plus en plus d’importance à ce qu’on appelle les « minéraux critiques », qui sont essentiels dans les secteurs de l’aérospatiale, de la défense, des télécommunications, de l’informatique et des technologies propres comme les panneaux solaires et les batteries de voitures électriques. La Chine demeure à ce jour un important fournisseur de ces minéraux, mais le contexte actuel fait en sorte que le Canada a l’occasion de renforcer sa position sur le marché, puisque les clients recherchent des produits qui respectent des normes environnementales élevées, comme celles de l’initiative canadienne Vers le développement minier durable lancée par l’AMC.

« Les Canadiens appuient notre volonté d’augmenter la part de marché du Canada à titre de fournisseur mondial privilégié de minéraux critiques, de produits et de technologies qui sont essentiels à la création d’une économie fondée sur une consommation énergétique nette zéro, affirme Seamus O’Regan,

Ministre des Ressources naturelles du Canada. À l’heure où nous travaillons à surmonter les difficultés et l’incertitude causées par la pandémie de COVID-19, les ressources en minéraux critiques du Canada nous permettront d’accroître la compétitivité et la prospérité de ce secteur de l’industrie. »

Près de 90 % des personnes interrogées par la société Abacus Data aiment l’idée que le Canada devienne un fournisseur privilégié de minéraux critiques et souhaiteraient que le gouvernement prenne un certain nombre de mesures pour que cette approche devienne une réalité.

  • 88 % des répondants veulent que le Canada accroisse sa production de minéraux critiques pour les marchés mondiaux.
  • 86 % des répondants souhaitent favoriser les investissements internationaux dans les sociétés qui sont des chefs de file en matière d’exploitation durable de minéraux et de métaux critiques.
  • 83 % des répondants désirent encourager la production canadienne de minéraux critiques afin que le pays puisse concurrencer la Chine.
  • 81 % des répondants sont favorables à l’idée de promouvoir l’intérêt pour les minéraux critiques du Canada en attirant l’attention sur les normes élevées de durabilité en vigueur au pays.

« Le Canada figure parmi les cinq principaux producteurs mondiaux de 15 minéraux et métaux, dont plusieurs sont essentiels aux nouvelles technologies comme le cobalt, le cuivre, les métaux précieux, le nickel et l’uranium. Nous avons le potentiel d’augmenter notre production de lithium, de magnésium et de terres rares, affirme Pierre Gratton, président et chef de la direction de l’AMC. Notre maintien d’une position de chef de file en matière de pratiques minières responsables pendant plus d’une décennie nous donne un avantage supplémentaire, et nous remarquons qu’un nombre grandissant d’investisseurs et de clients se questionnent sur l’approche adoptée par leur fournisseur relativement à la responsabilité environnementale. Le marché est en pleine expansion et c’est clairement une occasion à saisir pour le Canada. »

Le Canada et les États-Unis ont récemment finalisé leur plan d’action pour la collaboration dans le domaine des minéraux critiques qui attirera notamment davantage d’investissements dans les projets miniers canadiens en plus de mettre en avant l’intérêt commun des deux pays pour sécuriser les chaînes logistiques de différents minéraux critiques nécessaires à d’importants secteurs manufacturiers. Ce plan d’action, jumelé à la concentration des efforts du gouvernement dans l’industrie minière par l’entremise du Plan canadien pour les minéraux et les métaux, démontre une compréhension du rôle important que le Canada peut jouer dans l’approvisionnement responsable des ressources nécessaires à la fabrication des objets utilisés quotidiennement par les gens partout au pays et à l’échelle mondiale.

« Les Canadiens n’ont peut-être pas tous une connaissance approfondie du secteur minier, mais ils peuvent clairement voir la possibilité de tirer parti de nos avantages en ce qui a trait à l’abondance des ressources et aux normes environnementales rigoureuses qui font la renommée de notre industrie. Ils savent que le fait de renforcer notre positionnement sur ce marché en croissance se traduira par des emplois mieux rémunérés et des collectivités plus fortes », conclut M. Gratton.

Pour accéder aux données du sondage de l’AMC sur les minéraux critiques, visitez le https://mining.ca/documents/abacus-polling-data-focused-on-critical-minerals/.

 Secteur important de l’économie canadienne, l’industrie minière compte pour 97 milliards de dollars du produit intérieur brut national et 19 % de la valeur totale des exportations canadiennes. Le secteur minier canadien emploie, directement et indirectement, 626 000 personnes partout au pays. Toute proportion gardée, il s’agit du plus grand employeur du secteur privé à embaucher des Autochtones au Canada et d’un client important des entreprises autochtones.

 

À propos de l’AMC

L’Association minière du Canada (AMC) est l’organisme national qui représente l’industrie minière canadienne. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d’uranium, de diamants, de charbon métallurgique, de pétrole extrait des sables bitumineux et de minéraux industriels, sont présents dans les secteurs de l’exploration minérale, de l’exploitation minière, de la fonte, de l’affinage et de la fabrication de produits semi-finis. Visitez le site mining.ca/fr pour obtenir plus de détails.

– 30 –

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Cynthia Waldmeier

Directrice des communications, Association minière du Canada

Téléphone : 613 233-9392, poste 225, ou 613 894-2128 (cellulaire)

Courriel : cwaldmeier@mining.ca

 

 

 

Pin It on Pinterest