LA VOIE DE L'INDUSTRIE

MINIÈRE CANADIENNE DEPUIS 1935

Le Partenariat transpacifique profitera au secteur minier canadien

L’économie canadienne ne peut se permettre d’être exclue de cet important accord commercial

L’Association minière du Canada (AMC) a exprimé son soutien inconditionnel à la participation du Canada au Partenariat transpacifique (PTP).

« Cela fait de nombreuses années que l’industrie minière du Canada défend ardemment la libéralisation des échanges commerciaux et des flux d’investissement », a déclaré Pierre Gratton, président et chef de la direction de l’AMC. « L’ALÉNA, les accords de libre-échange avec le Chili, le Pérou, la Colombie et d’autres pays d’Amérique latine, d’Afrique et d’Asie ont tous contribué à accroître les exportations et les investissements canadiens, soutenant ainsi la création d’emplois pour les Canadiens au pays et à l’étranger. Vu la taille du bloc commercial qu’il représente et dont font partie des marchés émergents très importants, le PTP est un partenariat commercial dont le Canada ne peut courir le risque d’être exclu. »

Le PTP fait actuellement l’objet de négociations commerciales multilatérales entre douze pays : les États-Unis, l’Australie, le Japon, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, Singapour, la Malaisie, le Vietnam, le Pérou, le Chili, Brunei Darussalam et le Canada. Ensemble, ces pays représentent un marché de près de 800 millions de consommateurs et un PIB combiné de 28,5 billions de dollars, soit presque 40 % de l’économie mondiale.

Chaque année, de 2012 à 2014, le Canada a exporté en moyenne pour 158,6 milliards de dollars de métaux et de minéraux vers les pays du PTP. Grâce à la réduction des droits, les exploitants du Canada tireraient des avantages considérables auprès de ses partenaires dans le cadre du PTP. Par exemple, les droits actuellement imposés peuvent atteindre 7,9 % au Japon, 40 % au Vietnam, 50 % en Malaisie, 5 % en Australie, 10 % en Nouvelle-Zélande et 20 % à Brunei.

Au-delà de la réduction et de l’élimination des droits, les négociations portent également sur les nombreux obstacles que les entreprises doivent surmonter à l’heure actuelle pour s’approvisionner en produits, recruter du personnel et obtenir des services dans le cadre de leurs activités transfrontalières au quotidien. En tant que l’un des secteurs d’activité canadiens où l’investissement à l’étranger est le plus important, soit 10 % (81,5 milliards de dollars) du total pour 2013, l’industrie minière a besoin pour demeurer concurrentielle à l’échelle mondiale du renforcement de la certitude, de la transparence et de la protection en matière d’investissement étranger qui découlera du PTP.

« Dans le reste du monde, le Canada est considéré comme un chef de file de l’exploitation minière », a poursuivi M. Gratton. « Le maintien de cette prépondérance mondiale repose en partie sur l’accès des secteurs canadiens des mines et de l’approvisionnement à des instruments d’échange et d’investissement modernes et complets pour aller à la rencontre du monde là où on fait des    affaires. »

-30-

À propos de l’AMC

L’Association minière du Canada est l’organisme national qui représente l’industrie minière canadienne. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d’uranium, de diamants, de charbon métallurgique, de pétrole extrait des sables bitumineux et de minéraux industriels, sont présents dans les secteurs de l’exploration minérale, de l’exploitation minière, de la fonte, de l’affinage et de la fabrication de produits semi-finis. Veuillez consulter le site www.mining.ca.

Ressources connexes

Rapport  | 
Les récents développements de l'industrie minière canadienne.

Ressources populaires

Guide et manuel  | 
La version 3,1 est une mise à jour de la troisième édition du Guide de gestion des parcs à résidus miniers (ci-après appelé « Guide sur les résidus miniers »)[...]

Histoires minières Canadiennes

Le secteur est un moteur économique majeur de notre économie canadienne et un grand contributeur aux emplois et aux technologies de pointe. Voici nos histoires.

Glencore / Tamatumani

Favoriser l’autonomie des femmes autochtones et inspirer la nouvelle génération Grâce au programme Tamatumani, Vicki Amidlak est devenue la première mineuse de fond inuite de la Mine Raglan du groupe...

Eldorado / Site Olympias

Il n’y a pas si longtemps, ce site faisait partie d’une mine. Aujourd’hui, c’est un riche écosystème. Eldorado Gold entreprend un des plus grands projets de restauration de la Grèce...

Subscribe to MAC News

Nom

*Indicates a required field

You can unsubscribe from these communications at any time. For more information on how to unsubscribe, our privacy practices, and how we are committed to protecting and respecting your privacy, please review our Privacy Policy.

By clicking submit, you consent to allow The Mining Association of Canada to store and process the personal information submitted above to provide you the content requested.

Inscrivez-vous à notre bulletin

Nom

*Indique un champ obligatoire

Vous pouvez vous désabonner de ces communications à tout moment. Pour de plus amples renseignements sur la façon de vous désabonner, sur nos pratiques en matière de confidentialité et sur la façon dont nous nous engageons à protéger et à respecter votre vie privée, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

En cliquant sur soumettre, vous consentez à ce que l’Association minière du Canada stocke et traite les renseignements personnels soumis ci-dessus afin de vous fournir le contenu demandé.