La voie de l'industrie minière canadienne depuis 1935

Une annonce gouvernementale électrisante pour l’industrie minière canadienne

L’engagement d’intégrer les véhicules électriques aux sites miniers est bien accueilli alors que le secteur se tourne vers un avenir à faible empreinte carbone

Toronto, le 2 mars 2020 – L’Association minière du Canada (AMC) appuie fermement l’annonce d’aujourd’hui sur l’engagement du gouvernement à déduire d’impôts la totalité du coût de l’équipement d’énergie propre.

Lancé pour la première fois en 2018, l’énoncé économique de l’automne du gouvernement précisait que l’équipement d’énergie propre était admissible à la passation en charges. À la suite de ce changement, le coût de l’équipement d’énergie propre désigné est devenu admissible à une déduction fiscale complète pour l’année où il est mis en service dans l’entreprise. Malheureusement, cette mesure n’incluait pas la plupart des véhicules miniers électriques au moment de l’annonce initiale. L’annonce faite aujourd’hui par le premier ministre Trudeau étend l’amortissement accéléré à un plus grand éventail de véhicules miniers.

« Cette annonce est une bonne nouvelle pour le secteur minier canadien et répond à une des demandes budgétaires particulières de l’AMC, a déclaré Pierre Gratton, président et chef de la direction de l’AMC. L’an dernier, le Canada a ouvert sa première mine entièrement électrique, et le déploiement de véhicules électriques s’accélère partout au pays. Néanmoins, un tel équipement entraîne un surcoût important. L’annonce d’aujourd’hui aidera donc à réduire les risques associés à ces achats et accélérera l’adoption de véhicules électriques dans un plus grand nombre de mines. Cette nouvelle, combinée aux récentes annonces sur les minéraux essentiels et le Plan canadien pour les minéraux et les métaux, démontre que le gouvernement est déterminé à améliorer la compétitivité de notre secteur. »

Les véhicules miniers électriques offrent des avantages importants. Dans les mines souterraines, les véhicules électriques font baisser les besoins en ventilation, réduisent les déchets miniers en permettant des galeries d’avancement de taille moindre, améliorent la qualité de l’air pour les travailleurs et éliminent les émissions de GES qui contribuent aux changements climatiques. L’utilisation accrue des véhicules électriques devrait également contribuer à réduire leur coût unitaire au fil du temps, ce qui accélérera encore plus leur déploiement.

« Les sociétés minières savent que leurs matériaux sont essentiels à la transition vers une économie à faibles émissions de carbone, mais elles sont également conscientes de la nécessité de réduire leur empreinte opérationnelle, a expliqué Brendan Marshall, vice-président des Affaires économiques et du Nord de l’AMC. Cette annonce souligne la reconnaissance du gouvernement et son engagement à faire du secteur de l’extraction durable un élément clé de l’économie canadienne. »

L’électrification des mines peut contribuer à réduire considérablement les émissions de GES dans le secteur minier. Il est également essentiel d’accroître les investissements dans l’infrastructure pour assurer l’accès à une électricité propre. Les mines canadiennes sont aussi la source des minéraux essentiels qui sont nécessaires à la transition vers une économie à faibles émissions de carbone, et bon nombre d’entre elles fournissent du nickel, du cuivre et du charbon métallurgique dont l’intensité carbonique est parmi les plus faibles au monde.

Secteur important de l’économie canadienne, l’industrie minière compte pour 97 milliards de dollars du produit intérieur brut national et 19 % de la valeur totale des exportations canadiennes. Le secteur minier canadien emploie, directement et indirectement, 626 000 personnes partout au pays. Toute proportion gardée, il s’agit du plus grand employeur du secteur privé à embaucher des Autochtones au Canada et d’un client important des entreprises autochtones.

– 30 –

 

À propos de l’AMC

L’Association minière du Canada (AMC) est l’organisme national qui représente l’industrie minière canadienne. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d’uranium, de diamants, de charbon métallurgique et de pétrole extrait des sables bitumineux, sont présents dans les secteurs de l’exploration minérale, de l’exploitation minière, de la fonte, de l’affinage et de la fabrication de produits semi-finis. Pour en savoir plus, visitez le www.mining.ca/fr.

 

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Cynthia Waldmeier, Association minière du Canada

613 233-9392, poste 225 (bureau); 613 894-2128 (cellulaire); ou cwaldmeier@mining.ca

 

 

Pin It on Pinterest