LA VOIE DE L'INDUSTRIE

MINIÈRE CANADIENNE DEPUIS 1935

Rechercher
Close this search box.

Des sociétés minières canadiennes récompensées pour leur excellence en matière d’activités minières durables

Cette année, le Groupe consultatif des communautés d’intérêts de l’Association minière du Canada (AMC) a sélectionné la mine New Afton de New Gold et la mine Diavik de Rio Tinto, deux exploitations minières canadiennes de premier plan, comme lauréats des prestigieux prix d’excellence de l’initiative Vers le développement minier durableMD (TSM). Les projets en matière de durabilité de New Gold et de Rio Tinto, axés sur l’engagement communautaire et l’intendance environnementale, ont été récompensés lors du gala de l’ICM à Montréal.

« Les sociétés minières récompensées par les prix d’excellence TSM sont des modèles à suivre en matière de pratiques responsables exemplaires et d’engagement à l’égard des pratiques ESG, déclare Pierre Gratton, président et chef de la direction de l’AMC. Notre industrie a un rôle particulièrement important à jouer pour s’assurer que les minéraux et les métaux nécessaires aux technologies dont nous dépendons sont facilement accessibles, et il est essentiel que ceux-ci soient extraits selon les normes les plus élevées au monde, comme l’initiative TSM. »

L’initiative TSM, à laquelle les membres de l’AMC doivent adhérer, favorise l’amélioration du rendement à l’égard d’un éventail d’enjeux sociaux et environnementaux qui importent le plus, et ce, au niveau de la mine. L’accent mis sur le rendement des sites miniers fait de l’initiative TSM un système de référence pour les investisseurs et les fabricants qui cherchent à investir dans les substances extraites des mines de façon responsable et à acheter ces dernières. Un Groupe consultatif des communautés d’intérêts canadien indépendant supervise le programme. Il est composé de représentants de communautés autochtones, d’organismes environnementaux, de syndicats, d’institutions financières, de communautés minières locales, d’organisations sociales et religieuses et d’universités.

Le rendement de l’initiative TSM est évalué à l’aide d’un ensemble de normes environnementales et sociales détaillées, y compris la gestion des résidus miniers, les changements climatiques, l’intendance de l’eau, les relations avec les Autochtones et les collectivités, la santé et la sécurité, la conservation de la biodiversité, la gestion de crises et la prévention du travail des enfants et du travail forcé. L’initiative TSM étant en constante évolution, de nouveaux protocoles TSM sont introduits pour répondre aux attentes de la société en matière de bonnes pratiques, et une nouvelle norme axée sur l’équité, la diversité et l’inclusion devrait être publiée plus tard cette année.

« Nous sommes fiers que l’initiative TSM, une norme canadienne, soit en voie d’être mise en œuvre par 14 associations minières partout dans le monde, ce qui en fait le programme ESG le plus répandu en son genre, affirme M. Gratton. Nous saluons le travail accompli par les lauréats des prix d’excellence de cette année, car il met en lumière les résultats positifs que l’on peut obtenir lorsque l’intendance environnementale et l’engagement communautaire ont la priorité. »

Les prix d’excellence TSM, qui existent depuis 2014, comprennent le prix TSM en excellence environnementale et le prix TSM en engagement communautaire. Pour être admissibles aux prix, les sociétés minières doivent activement mettre en place l’initiative TSM. Le Groupe consultatif des communautés d’intérêts fournit des conseils sur l’élaboration et la mise en œuvre de l’initiative TSM et sélectionne les gagnants des prix d’excellence TSM.

 

GAGNANT DU PRIX TSM EN ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE 2023 – Engagement communautaire à la mine Diavik : la ruée vers le cuivre

La demande en minéraux et en métaux étant en plein essor, principalement parce qu’ils sont essentiels aux technologies à faibles émissions de carbone, il est impératif de veiller à ce que l’approvisionnement soit suffisant pour permettre la transition énergétique mondiale. Outre l’exploitation de nouveaux gisements pour des matériaux, par exemple le cuivre qui se révèle indispensable pour les technologies vertes, il y a lieu d’augmenter considérablement le rythme de recyclage des métaux, et les options envisageables à cet égard sont nombreuses. 

La transition vers une économie plus propre commence par la modification des pratiques et des technologies afin de créer des possibilités économiques à partir des matériaux qui seraient autrement jetés. C’est là le fondement de l’ « économie circulaire », un principe qui appuie les pratiques commerciales visant à extraire le plus de valeur possible des ressources par le recyclage, la réparation, la réutilisation ou la remise à neuf de produits et de matériaux, éliminant ainsi le gaspillage et les émissions de GES. La mine de diamants Diavik de Rio Tinto incarne les pratiques exemplaires de l’économie circulaire grâce à l’établissement de partenariats et à l’engagement communautaire local, deux principes centraux des protocoles de relations avec les Autochtones et les communautés et de changements climatiques de l’initiative TSM.

Il y a plusieurs années, des employés de la mine Diavik ont trouvé le moyen de réutiliser les fils de cuivre provenant de niveaux d’exploitation souterraine presque entièrement exploités. Un groupe d’employés passionnés a pris l’initiative de proposer à la mine Diavik de récupérer, dans la mesure du possible, les câbles de cuivre et de les déposer dans des conteneurs pour les transporter hors site et les remettre à des groupes communautaires. La mine Diavik a approuvé cette idée et inclus cette activité dans la liste des tâches régulières, de sorte que les employés qui souhaitaient prendre part à l’initiative étaient rémunérés pour leur temps. Le projet a fonctionné dans une certaine mesure, mais a connu un essor considérable lorsqu’en 2019, Diane Haché, une employée à la retraite, et son partenaire Michel Tremblay, toujours à l’emploi de Diavik, ont mis sur pied une équipe de bénévoles afin de maximiser les efforts de recyclage de la mine en dénudant et en expédiant les fils de cuivre récupérés pour la vente, et en reversant tous les profits au programme de contribution communautaire de Diavik. Depuis le lancement du projet, les résultats sont impressionnants : plus de 500 000 $ ont été amassés pour des organismes de bienfaisance locaux comme la Stanton Territorial Hospital Foundation, le YWCA des Territoires-du-Nord-Ouest, HomeBase Yellowknife, la Arctic Indigenous Wellness Foundation et le projet NWT On The Land Collaborative, et environ 100 000 kilos de fils en cuivre ont été détournés des sites d’enfouissement.

Ce projet communautaire continue de prendre de l’ampleur et, en 2022, la Common Ground Crew, une équipe encadrée par la Yellowknife Women’s Society, qui offre du travail de jour aux personnes itinérantes, a été mise à contribution. L’équipe a travaillé aux côtés de Diane Haché pour traiter le cuivre. Les salaires ont été prélevés sur les profits. L’initiative a permis aux résidents de cumuler plusieurs centaines d’heures de travail, en plus de rendre possible le traitement d’un plus grand volume de cuivre.

La mine Diavik a acheté une machine à dénuder les fils de cuivre afin d’augmenter le taux et le volume de cuivre récupéré pouvant être dénudé. De plus, les fils en cuivre pourront être récupérés pendant le processus de fermeture de la mine afin d’être recyclés, ce qui générera des fonds qui profiteront aux communautés locales tout en réduisant l’empreinte environnementale de la mine.

Les représentants du Groupe consultatif des communautés d’intérêts de l’AMC ont été impressionnés par l’incidence considérable qu’a eue ce programme de recyclage novateur sur la région grâce à la création d’emplois, aux occasions de bénévolat et aux dons de bienfaisance. Ils ont également souligné que cette initiative favorise l’accès à l’un des principaux métaux essentiels à la transition vers l’énergie verte, le cuivre, et mise sur le recyclage de matériaux utilisés antérieurement, ce qui constitue un excellent exemple d’économie circulaire.

 

GAGNANT DU PRIX TSM EN EXCELLENCE ENVIRONNEMENTALE 2023 – La mine New Afton de New Gold est à l’avant-garde en matière de consommation d’énergie et de GES

Compte tenu de la transition rapide vers l’électrification de l’industrie des transports, il est essentiel de produire du cuivre de façon durable. Il s’agit d’une industrie énergivore, et la réduction des répercussions du processus minier sur le climat est importante pour assurer une production durable.

En tant qu’entreprise avant-gardiste, New Gold s’engage à réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES). La mine New Afton a obtenu la cote AAA pour le protocole de gestion de l’énergie et des émissions de GES de l’initiative TSM. Elle est également la première et la seule mine en Amérique du Nord à avoir obtenu la certification selon la norme de gestion de l’énergie 50001:2011 de l’Organisation internationale de normalisation (ISO).

Les programmes comme l’initiative TSM et le programme de l’ISO sont bien établis et largement respectés en tant que normes de premier plan. Le respect des normes comme ISO 50001 et TSM exige d’excellentes pratiques de gestion de l’énergie. La mine New Afton de New Gold tente également de s’améliorer continuellement au moyen de nouvelles technologies novatrices et de pratiques exemplaires, avec le soutien de ses partenaires et employés autochtones.

Les entreprises qui satisfont à la norme ISO 50001 sont largement reconnues comme étant les plus performantes en matière d’exploitation durable. Depuis qu’elle s’est engagée pour la première fois à respecter la norme ISO 50001 en 2014, la mine New Afton a réalisé des économies d’énergie annualisées équivalant à 15 % de sa consommation d’énergie totale en 2021 en plus de réduire considérablement ses émissions de GES. L’adoption par la mine New Afton de technologies à faibles émissions de carbone, y compris l’électrification continue de sa flotte souterraine grâce à l’utilisation de camions et de chargeurs électriques à batterie, a contribué à cette réduction.

L’obtention par la mine New Afton de la certification ISO 50001 et son rendement élevé en lien avec l’initiative TSM témoignent de sa volonté de réduire son empreinte environnementale et, espérons-le, inspireront d’autres entreprises de l’industrie à faire de même. 

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les prix d’excellence TSM et les lauréats précédents, visitez la page mining.ca/fr/linitiative-TSM/prix-dexcellence-TSM.

Secteur important de l’économie canadienne, l’industrie minière compte pour 125 milliards de dollars du produit intérieur brut national et 22 % de la valeur totale des exportations canadiennes. Le secteur minier canadien emploie, directement et indirectement, 665 000 personnes partout au pays. Toutes proportions gardées, il s’agit du plus grand employeur du secteur privé à embaucher des Autochtones au Canada et d’un client important des entreprises autochtones.

À propos de l’AMC

L’Association minière du Canada (AMC) est l’organisme national qui représente l’industrie minière canadienne. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d’uranium, de diamants, de charbon métallurgique, de pétrole extrait des sables bitumineux et de minéraux industriels, sont présents dans les secteurs de l’exploration minérale, de l’exploitation minière, de la fonte, de l’affinage et de la fabrication de produits semi-finis. Visitez le site mining.ca/fr pour obtenir plus de détails.

– 30 –

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Cynthia Waldmeier

Directrice principale des communications et des affaires publiques, Association minière du Canada

Téléphone : 613 233-9392, poste 225, ou 613 894-2128 (cellulaire)

Courriel : cwaldmeier@mining.ca

 

Ressources connexes

Guide et manuel  | 
Le présent protocole d’évaluation a pour but de guider les établissements dans l’évaluation de leur rendement en matière de gestion de la conservation de la biodiversité par rapport aux indicateurs[...]

Ressources populaires

Guide et manuel  | 
La version 3,1 est une mise à jour de la troisième édition du Guide de gestion des parcs à résidus miniers (ci-après appelé « Guide sur les résidus miniers »)[...]

Histoires minières Canadiennes

Le secteur est un moteur économique majeur de notre économie canadienne et un grand contributeur aux emplois et aux technologies de pointe. Voici nos histoires.

Équipement Électrique de Newmont

Quand on atteint un tel degré d’innovation… c’est électrisant. Newmont a adopté un parc souterrain de véhicules électriques à batteries en remplacement des véhicules diesel à son projet de mine...

L’énergie éolienne au service de l’industrie diamantaire

Les sociétés minières du Canada privilégient des méthodes novatrices et respectueuses de l’environnement pour extraire les minéraux et les métaux utilisés quotidiennement par les Canadiens d’un bout à l’autre du...

Subscribe to MAC News

« * » indique les champs nécessaires

Nom

*Indicates a required field

You can unsubscribe from these communications at any time. For more information on how to unsubscribe, our privacy practices, and how we are committed to protecting and respecting your privacy, please review our Privacy Policy.

By clicking submit, you consent to allow The Mining Association of Canada to store and process the personal information submitted above to provide you the content requested.

Inscrivez-vous à notre bulletin

« * » indique les champs nécessaires

Nom

*Indique un champ obligatoire

Vous pouvez vous désabonner de ces communications à tout moment. Pour de plus amples renseignements sur la façon de vous désabonner, sur nos pratiques en matière de confidentialité et sur la façon dont nous nous engageons à protéger et à respecter votre vie privée, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

En cliquant sur soumettre, vous consentez à ce que l’Association minière du Canada stocke et traite les renseignements personnels soumis ci-dessus afin de vous fournir le contenu demandé.