La voie de l'industrie minière canadienne depuis 1935

Le groupe consultatif des communautés d’intérêts

Le Groupe consultatif des communautés d’intérêts (GCCI) est un groupe indépendant d’intervenants multiples qui compte entre 12 et 15 personnes issues de groupes autochtones, de communautés dans lesquelles l’industrie est active, d’ONG environnementales et sociales, de syndicats et d’institutions financières. Certains membres du conseil d’administration de l’AMC font également partie du Groupe pour représenter l’industrie minière lors des discussions.

Le GCCI a été formé en 2004 lors de l’adoption de l’initiative VDMD. Il a joué un rôle-clé dès le début de la création du programme et demeure un élément important de son évolution et de sa mise en œuvre. Le Groupe permet aux communautés d’intérêts et aux membres de l’AMC de discuter et de collaborer pour régler des problèmes communs.

En 2015, le mandat du GCCI a été révisé pour assurer que le Groupe demeure pertinent et dynamique, et qu’il continue d’offrir un lieu de discussion constructive qui réunit l’industrie et ses communautés d’intérêts. Le mandat du Groupe, qui se limitait auparavant à la supervision de l’initiative VDMD, comprend maintenant l’inclusion de toute question ou tout problème qui touche le secteur minier. Plusieurs membres se sont joints au Groupe par la même occasion, ajoutant ainsi à sa diversité.

Fonctions du GCCI :

  • Réunion semestrielle pour soutenir le programme VDMD.
  • Évaluation annuelle d’un échantillon des résultats vérifiés d’une société en vue d’analyser ses systèmes et ses pratiques.
  • Adaptation cruciale du programme VDMD en relevant les questions et problèmes qui se présentent et qui ne sont pas couverts par le programme.

Les rapports de réunion du GCCI et les rapports sur l’examen de la vérification postérieure se trouvent dans la section sur les rapports (en anglais seulement) des pages correspondantes (soit celle du GCCI et celle des FSV respectivement).

Biographies des membres du Groupe consultatif des communautés d’intérêts (GCCI)

Les membres du groupe sont énumérés par catégorie qu’ils représentent, indiquée entre parenthèses.

Dan Benoit (Peuples autochtones)

Dan Benoit est un Autochtone, un Métis de la rivière Rouge et un membre de la Nation métisse. Il a vécu toute sa vie près du lot riverain de ses ancêtres à la paroisse Saint-Norbert ou à la ferme familiale près de Seven Sisters Falls au Manitoba.  

Dan a passé plus de dix ans dans des établissements d’études postsecondaires et détient divers diplômes en gestion des ressources naturelles et en écologie du Collège universitaire du Nord, de l’Université d’Ottawa et de l’Université du Manitoba.

Il a travaillé pour l’industrie et les trois ordres de gouvernement dans le domaine des ressources naturelles et de l’environnement. Dan connaît très bien les différents aspects du patrimoine culturel des Métis et des connaissances traditionnelles liées à l’eau et aux terres.

Theresa Baikie (Peuples autochtones)

theresa-baikie

Theresa Baikie est responsable de la mise en œuvre de l’entente sur les répercussions et les avantages entre le gouvernement du Nunatsiavut et Vale depuis le 31 mars 2003. Dans le cadre de ses fonctions, elle doit veiller à ce que tous les aspects de l’entente sur les répercussions et les avantages soient mis en œuvre et respectés. Cela concerne notamment l’éducation, la formation, l’embauche, les conditions de travail et l’environnement. Theresa a d’abord été responsable de la formation pour les ententes sur les répercussions et les avantages et coordonnatrice de l’emploi pour la Labrador Inuit Association en mars 2003. Elle a ensuite posé sa candidature au poste de coordonnatrice des ententes sur les répercussions et les avantages lorsqu’il s’est libéré en 2005 et occupe ce poste depuis. 

Elle est née et a grandi au Labrador et a vécu principalement à Happy Valley-Goose Bay et à Nain. Theresa adore pêcher, cueillir des baies, cuisiner et bricoler lorsqu’elle n’est pas au travail. Elle a élevé trois enfants, en grande partie en tant que mère célibataire, et a occupé divers emplois, comme directrice d’hôtel, conseillère en emploi, agente de programme et propriétaire de petite entreprise. 

Graeme Reed (Environnement)

Graeme Reed

D’origine mixte anishinaabe et européenne, Graeme est un candidat au doctorat primé
de l’Université de Guelph, qui étudie le rapport entre la gouvernance autochtone, la
gouvernance en matière d’environnement et la crise climatique. Parallèlement, il
travaille à l’Assemblée des Premières Nations (APN) à titre de conseiller principal en
matière de politiques, veillant à ce que les politiques climatiques fédérales et
internationales protègent les droits, la compétence et le savoir des Premières Nations. 
Au cours de cette période, il a eu l’occasion de représenter l’APN à la COP23, la
COP24 et la COP25 de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements
climatiques. Il est coprésident du Forum international des peuples autochtones sur les
changements climatiques depuis 2019. Il est fellow d’Action Canada, a été nommé l’un
des 30 principaux leaders de moins de 30 ans en matière de durabilité et est lauréat
d’un prix honorant les jeunes diplômés du St-Paul’s University College.

Sujane Kandasamy (Environnement)

sujane-kandasamy

Sujane Kandasamy est actuellement une doctorante au Département des méthodes de recherche en santé, des données probantes et des répercussions à l’Université McMaster et cofondatrice de The Starfish Canada. Elle est également titulaire d’une bourse d’études supérieures du Canada Vanier. Elle se passionne pour la santé des Autochtones, la santé des immigrants, la communication scientifique, l’établissement de partenariats de recherche communautaire et l’amélioration de méthodes de recherche mixtes. L’organisme de bienfaisance pancanadien The Starfish Canada célèbre et fait la promotion d’histoires environnementales aux quatre coins du pays. Dans le cadre de son travail avec The Starfish, Sujane a travaillé avec divers conseils scolaires, partenaires communautaires et collectifs locaux pour alimenter les conversations sur les enjeux environnementaux et stimuler la réflexion et la résolution de problèmes axées sur les solutions chez les élèves de la maternelle à la 12année. Elle est particulièrement passionnée à l’idée de travailler avec les jeunes pour établir un dialogue sur la façon dont les enjeux environnementaux recoupent les nombreuses autres composantes de notre société : la santé, l’économie, la politique, la culture et la paix.

Dennis Howlett (Foi et justice sociale)

dennis-howlett

Pendant plus de 30 ans, Dennis Howlett a travaillé pour diverses coalitions œcuméniques de justice sociale, notamment la Coalition œcuménique pour la justice économique, Dix jours pour la justice globale et KAIROS, où il a dirigé avec succès des campagnes pour l’annulation de la dette du tiers-monde, la certification équitable du café et d’autres produits et la ratification du Protocole de Kyoto sur les changements climatiques. Il a récemment pris sa retraite de son poste de directeur général de Canadiens pour une fiscalité équitable, où il a dirigé des campagnes pour que le gouvernement intervienne afin d’empêcher les personnes très riches et les entreprises d’utiliser les paradis fiscaux pour se soustraire à l’impôt et de rendre le système fiscal plus équitable.

Avant d’occuper ce poste en 2011, il était coordonnateur national de Make Poverty History Canada. Pendant son mandat, il a dirigé des campagnes fructueuses pour le projet de loi C-293, une initiative sur la santé maternelle et infantile au Sommet du G8 de Muskoka et des plans de réduction de la pauvreté aux niveaux provincial et fédéral. Dennis est titulaire d’une maîtrise en éducation et d’un baccalauréat ès arts de l’Université de Toronto.

Stephen Walker (Finances et investissement)

stephen-walker

Après 12 ans en tant que géologue chez Noranda Mines et Hemlo Gold, Stephen Walker a obtenu une maîtrise en administration des affaires en 1994 et est devenu analyste minier dans le secteur des valeurs mobilières en Amérique du Nord. Il a travaillé dans deux maisons de courtage de valeurs au Canada et est devenu un analyste de premier ordre avant de se joindre à RBC Dominion valeurs mobilières en 1999 à titre d’analyste principal de l’exploitation aurifère. En 2002, Stephen est devenu directeur général et a assumé les responsabilités du directeur de la recherche sur l’équité canadienne. En 2005, il a été nommé Directeur mondial de la recherche minière. Il est responsable de la couverture des principales sociétés d’or et de métaux communs en Amérique du Nord, de la coordination du produit de recherche minier de RBC Marchés des capitaux et de la cogestion de la stratégie commerciale mondiale de l’entreprise. Stephen a pris sa retraite de RBC Marchés des capitaux en 2019.

Richard Paquin (Main-d’œuvre)

richard-paquin

Richard Paquin possède 40 ans d’expérience dans les mines d’uranium et de nickel. Il est actuellement directeur des mines, métaux et minéraux, chez Unifor et coordonnateur canadien du secteur minier d’IndustriALL (Global Union). Richard représente plus de 10 000 membres d’Unifor dans le secteur et a participé à de nombreux comités gouvernementaux tant à l’échelle fédérale que provinciale et comités de consultation. Il a également fait des présentations devant différents comités parlementaires sur des questions liées à l’industrie minière et possède une connaissance approfondie de la réglementation minière de l’Ontario ainsi que des comités de santé et de sécurité.

Au cours des dernières années, Richard a participé à la promotion et à la participation des femmes dans l’industrie minière. À l’heure actuelle, il représente les travailleurs au sein du Conseil RHiM (fédéral) et du Comité d’examen des textes de loi relatifs à l’exploitation minière (Ontario) et assiste le Conseil de l’industrie des mines, des métaux et des minéraux d’Unifor et de nombreux conseils régionaux.

Richard est né au Québec et a grandi dans la région de Sudbury. Il s’est joint à l’industrie minière en 1980 lorsqu’il a commencé à travailler à Elliot Lake, au cours des années d’expansion économique, comme apprenti dans le domaine de la mécanique d’équipement lourd. Au cours des quatre dernières décennies, Richard a acquis une vaste expérience dans le secteur minier canadien et a occupé diverses fonctions au sein de l’industrie, dont celui de responsable mécanique, de membre du comité de santé et de sécurité, de coprésident du comité de santé et de sécurité, de délégué syndical, de délégué en chef et de président d’unité et de membre du comité de négociation.

Jocelyn Fraser (Développement international)
jocelyn-fraser

Jocelyn Fraser est boursière postdoctorale au Liu Institute for Global Affairs de l’Université de la Colombie-Britannique, où ses recherches portent sur le risque social et la responsabilité sociale d’entreprise dans le secteur minier à l’échelle mondiale. Les projets de recherche actuels de Jocelyn se déroulent en Mongolie, au Pérou et en Éthiopie et portent sur les façons pour les sociétés minières et les communautés de collaborer pour résoudre les problèmes d’intérêt commun, comme ceux incarnés par les objectifs de développement durable 2030 des Nations Unies.

Avant d’obtenir son doctorat en exploitation minière en 2017, Jocelyn a beaucoup travaillé comme consultante dans le secteur des ressources. Elle était responsable de l’engagement et des relations communautaires dans le cadre du développement de trois projets miniers au Canada. Également, elle travaille depuis plus de 15 ans au Canada et à l’étranger pour accroître l’engagement communautaire et de créer une valeur partagée.

Jocelyn est titulaire d’un doctorat en exploitation minière de l’Université de la Colombie-Britannique, d’une maîtrise ès arts de l’Université Simon Fraser et d’un baccalauréat ès arts de l’Université de l’Alberta. Elle a également étudié à l’étranger à l’Université de Canterbury en Nouvelle-Zélande et à l’Université Harvard.

Tim Johnston (Développement économique et communautaire)

L'association Minière Canadienne

Tim Johnston a vécu toute sa vie à Thompson, au Manitoba. Il est actuellement membre de la Thompson Community Foundation et de l’Administration aéroportuaire régionale de Thompson. Il a été maire de la ville et a été élu pour la première fois au conseil municipal en 2002.

En 1988, il a acheté J.B. Johnston Ventures Limited, une entreprise locale de gestion de propriétés commerciales qui a récemment célébré son 50anniversaire. Il est gestionnaire chez North Central Community Futures Development Corporation Inc. (Développement des collectivités du Centre-Nord) et ce depuis sa création en 1997. La société de développement économique communautaire dessert 17 communautés de la région du centre-nord, dont sept des Premières Nations, sept des Affaires du Nord et trois communautés urbaines industrielles. Il possède une grande expérience ainsi que des connaissances et des relations solides avec les communautés nordiques du Manitoba.

Diplômé du collège R.D. Parker en 1980, il a obtenu un diplôme en études administratives de l’Université de Winnipeg. Après avoir travaillé dans le secteur sans but lucratif et gouvernemental à Thompson et à Winnipeg, il a choisi de retourner chez lui en 1991.

David Walkem (Développement économique et communautaire)

david-walkem

David Walkem a été chef de la bande indienne de Cook’s Ferry pendant 28 ans. Il est maintenant conseiller municipal depuis octobre 2018. La bande de Cook’s Ferry est l’une des 15 bandes de la nation Nlaka’pamux (anciennement connue sous le nom des Thompsons des Salish du continent en C.-B.). 

En 2013, à titre de négociateur principal, David a mené à bien les négociations pour huit bandes en vue d’obtenir une entente de développement communautaire et économique avec la province de la Colombie-Britannique afin de partager les recettes fiscales provenant d’une importante mine existante et a négocié une entente de participation avec la mine afin d’offrir des avantages économiques et communautaires à toutes les bandes. David préside maintenant le Citxw Nlaka’pamux Assembly, un organisme fédéral sans but lucratif chargé de mettre en œuvre les ententes et de diriger le fonds souverain autochtone Nlaka’pamux Legacy Trust (2013) établi pour gérer les fonds provenant de ces ententes.

David est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université Western Ontario (1984) et d’un baccalauréat ès sciences en foresterie de l’Université de la Colombie-Britannique (1980). En 2001, il a reçu le prix du Forestier de l’année de l’Association of BC Professional Foresters et en 2007, il a reçu l’un des Prix nationaux d’excellence décernés aux Autochtones pour ses réalisations en environnement et en foresterie. David a également siégé bénévolement pendant 17 ans au conseil d’administration du Native Education Centre de Vancouver, où il a agi à titre de président pendant de nombreuses années.

Maya Stano (Experte)

maya-stano

Maya Stano est une avocate de Vancouver qui fournit des conseils sur des questions de droit autochtone et de droit de l’environnement, en particulier sur l’exploitation des ressources naturelles.  

Maya possède une vaste expérience juridique avec les Premières Nations et d’autres clients qu’elle aide dans le cadre de projets liés aux ressources naturelles, y compris les mines, la foresterie, les projets hydroélectriques de grande et de petite envergure ainsi que les projets pétroliers et gaziers. Maya fournit des conseils à toutes les étapes du cycle de vie d’un projet, depuis la planification et les demandes relatives au régime foncier jusqu’à la construction, l’exploitation et la fermeture, la mise hors service et la remise en état.

Maya aide également les Premières Nations dans diverses questions liées au gouvernement, comme la rédaction de lois et de règlements administratifs, la rédaction et la mise en œuvre d’instruments de fiducie pour une gestion financière durable à long terme, l’utilisation des terres dans les réserves, les codes fonciers et d’autres questions générales de gouvernance.

Maya a étudié le droit à l’Université de la Colombie-Britannique et a obtenu un diplôme spécialisé en droit de l’environnement et des ressources naturelles.  Parallèlement, elle a obtenu une maîtrise en droit à l’Université d’Ottawa, spécialisée dans les répercussions juridiques associées à la gestion du cycle de vie des métaux. Maya est également ingénieure en géologie et a déjà travaillé sur des projets miniers au Canada et à l’étranger.

Représentants de l’industrie

Pierre Gratton (Association minière du Canada)

pierre-gratton

Après avoir passé trois ans à la tête de l’Association minière de la Colombie-Britannique, Pierre est revenu à l’AMC en 2011 à titre de président et chef de la direction. Dans le cadre de ses fonctions, il dirige toutes les activités de l’AMC, représente l’Association auprès du public et est membre du conseil d’administration de l’AMC et de son comité exécutif. Pierre fait partie du personnel de l’AMC depuis longtemps; au départ, il s’est joint à l’Association à titre de vice-président du développement durable et des affaires publiques en 1999. Pierre a joué un rôle déterminant dans l’élaboration et la mise en œuvre de l’initiative Vers le développement minier durable (VDMD). Très respecté au sein de l’industrie, il a été qualifié d’éminent conférencier par l’Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole en 2005. Pierre occupe aussi le poste de premier vice-président de la Interamerican Mining Society et celui de vice-président du Comité sur les matières premières du Comité consultatif économique.

Mark Wiseman (Avalon Advanced Materials)

mark-wiseman

M. Wiseman est biologiste et possède plus de 36 ans d’expérience en santé, en sécurité, en environnement et en responsabilité sociale d’entreprise.   Il est diplômé de l’Université de Guelph (baccalauréat ès sciences, 1979) et de l’Université Laurentienne (maîtrise en administration des affaires, 1989). Après avoir mené des recherches sur les pluies acides pour le ministère des Richesses naturelles de l’Ontario, Mark s’est joint à Falconbridge Limited en 1980. Il a occupé des postes avec d’importantes responsabilités liées à la santé, à la sécurité, à l’environnement et à la responsabilité sociale d’entreprise dans l’industrie minière, tant dans le cadre d’opérations que de projets d’envergure nationale et internationale. Avant de se joindre à Avalon, il occupait jusqu’à tout récemment le poste de Directeur, Santé, sécurité et environnement pour le projet Koniambo de Xstrata Nickel, en Nouvelle-Calédonie.

Mark possède une vaste expérience en évaluation des répercussions environnementales et sociales, en obtention de permis, en élaboration et mise en œuvre de systèmes de gestion de la santé, de la sécurité, de l’environnement et de la communauté, en formation, en gestion des risques, en planification de fermeture, en vérification et en évaluation diligente dans le but d’améliorer continuellement le rendement. Il possède de l’expérience en recherche et développement et a élaboré et mis en œuvre des mesures novatrices de pointe en protection de l’environnement. Il a participé et présidé de nombreux comités multilatéraux chargés d’élaborer des normes et des règlements, et de gérer les relations et les exigences des intervenants locaux, nationaux et internationaux.

Josée Méthot (Association minière du Québec)

josee-methot

Josée Méthot est ingénieure titulaire d’une maîtrise en administration des affaires de HEC, l’école de commerce de l’Université de Montréal et un baccalauréat en génie chimique de l’Université McGill.

Au cours des 25 dernières années, Mme Méthot a occupé des postes de haute direction à titre de directrice générale ou de présidente-directrice générale au sein de divers organismes sans but lucratif et municipaux, dont le Centre d’excellence de Montréal en réhabilitation de sites et le Réseau Environnement. Depuis 2012, elle est présidente-directrice générale de l’Association minière du Québec, dont la mission est de promouvoir, soutenir et faire croître de façon proactive une industrie minière responsable, engagée et innovante au Québec.

Josée siège également à divers conseils d’administration, dont ceux de l’Institut national des mines, de l’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur minier et du Conseil patronal de l’environnement du Québec. Elle est également membre de l’Assemblée des partenaires du Plan Nord et membre de nombreux comités de travail mis sur pied par le gouvernement du Québec.

Brent Bergeron (Vice-président principal, Affaires général et durabilité)

Brent-Bergeron-Bio-Image

Bergeron s’est joint à Pan American Silver en 2019. Il dirige la stratégie et les programmes de l’entreprise touchant aux affaires générales et à la durabilité. Il voit à leur élaboration et leur mise en œuvre, et s’occupe notamment des relations gouvernementales et externes, de l’intendance environnementale, des relations avec les collectivités, de la responsabilité sociale et de l’analyse des risques à l’échelle des pays.

Avant de se joindre à Pan American Silver, M. Bergeron faisait partie de l’équipe de direction de Goldcorp inc., où son dernier poste a été celui de vice-président directeur, Affaires générales et durabilité. Avant Goldcorp, il occupait le poste de cadre supérieur et mettait à profit son expérience dans les domaines de la construction, du développement d’infrastructures, des télécommunications, de la radiodiffusion et des médias. Il a d’ailleurs acquis cette expérience à l’international : en Afrique, en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et en Amérique centrale. De plus, M. Bergeron a été membre du comité directeur de l’initiative pour une norme sur l’exploitation aurifère responsable au World Gold Council, président du comité environnemental et social du Conseil international des mines et métaux, et membre de la Table sectorielle de stratégies économiques pour les ressources propres chapeautée par le gouvernement du Canada. Il siège actuellement au conseil d’administration des Jeux olympiques spéciaux de la Colombie-Britannique.

M. Bergeron est titulaire d’un baccalauréat ès arts (économie) et d’une maîtrise ès arts (économie) de l’Université Carleton à Ottawa, au Canada.

David Clarry (Hudbay Minerals)

david-clarry

David est vice-président de la responsabilité sociale d’entreprise chez Hudbay Minerals Inc. Il dirige la surveillance de l’environnement, de la santé, de la sécurité et des relations communautaires dans l’ensemble des activités et des projets de Hudbay. À ce titre, il soutient l’atteinte des objectifs de leadership de Hudbay en matière d’environnement, de santé et sécurité, de droits de la personne et de relations avec la communauté en assurant la gouvernance et le soutien aux sites d’exploitation.

Avant de se joindre à Hudbay en 2011, David a travaillé pendant plus de 20 ans comme conseiller en gestion dans l’industrie internationale des mines et des métaux. Avant de travailler dans l’industrie minière, il a travaillé pour Dupont et General Electric.

David est président de l’Association minière du Canada (AMC). Il a également siégé au comité des relations publiques de l’ACPE et coprésidé le comité directeur de l’initiative Devonshire. Dans ses temps libres, David travaille pour la Ranked Ballot Initiative of Toronto (RaBIT). Il est titulaire d’un baccalauréat ès sciences et d’une maîtrise ès sciences en ingénierie de l’Université Queen’s et d’une maîtrise en administration des affaires de l’INSEAD.

Carolyn Chisholm (Rio Tinto)

carolyn-chisholm

Carolyn Chisholm est directrice des affaires extérieures pour Rio Tinto Canada. Elle participe activement aux affaires liées à l’environnement, au développement durable et à la réglementation, et dirige des stratégies de défense des intérêts et de mobilisation pour Rio Tinto à l’échelle fédérale et provinciale. Avant de se joindre à Rio Tinto, Carolyn a travaillé pendant plus de 20 ans dans les affaires extérieures et les politiques publiques dans le secteur privé à titre de vice-présidente du groupe Ressources naturelles et environnement au sein d’une entreprise d’affaires publiques et à titre de conseillère principale auprès de ministres fédéraux et provinciaux. 

Elle est membre du conseil d’administration de son hôpital local, membre fondatrice de Women for Nature et a siégé au conseil consultatif ontarien de l’Institut de recherche Terry Fox. Elle est également membre active de nombreuses associations industrielles au nom de Rio Tinto, notamment l’Association minière du Canada, l’Association de l’aluminium du Canada et l’Association canadienne des producteurs d’acier. Elle est titulaire d’un baccalauréat ès arts (avec mention honorable) en sciences politiques de l’Université St. Francis Xavier et d’une maîtrise en administration publique de l’Université Carleton.

Alice Wong (Cameco)

alice-wong

Alice Wong est vice-présidente principale et chef de la direction de Cameco, l’un des plus importants fournisseurs mondiaux de carburant nécessaire pour dynamiser un monde à l’air pur. Elle a occupé divers postes de direction de plus en plus importants au sein de l’entreprise depuis plus de 30 ans. À son poste actuel, elle supervise les ressources humaines, la sécurité, la santé, l’environnement, la qualité, les relations réglementaires, les services technologiques d’affaires, la gestion de la chaîne d’approvisionnement, la vérification interne et l’éthique d’entreprise.

Elle a joué un rôle essentiel dans le positionnement de Cameco en tant que principal employeur d’Autochtones dans le secteur industriel au Canada. Elle a également dirigé des ententes de collaboration novatrices avec les communautés du Nord de Cameco, en mettant l’accent sur le perfectionnement de la main-d’œuvre, le développement des affaires, l’intendance environnementale, l’engagement communautaire et l’investissement communautaire. Elle a guidé les multiples opérations de Cameco au Canada dans le cadre de systèmes complexes de réglementation et de délivrance de permis, et a maintenu un rendement élevé en matière de sécurité et d’environnement, ce qui a permis à Cameco de prolonger la durée de validité de ses opérations.

Alice siège également aux conseils d’administration de SaskEnergy, de l’Association minière du Canada, de l’Association nucléaire canadienne et de la Saskatchewan Mining Association.

Elle est titulaire d’une maîtrise ès arts (économie) et d’un baccalauréat en commerce de l’Université de la Saskatchewan et a été nommée ancienne étudiante d’influence par le Collège des arts et des sciences de l’Université. Elle détient également le titre d’administratrice de société.

Pin It on Pinterest