LA VOIE DE L'INDUSTRIE

MINIÈRE CANADIENNE DEPUIS 1935

L’industrie minière canadienne s’engage à agir contre les changements climatiques

Une nouvelle norme sur l’exploitation minière durable placera l’industrie minière canadienne à l’avant-garde des efforts de lutte contre les changements climatiques à l’échelle mondiale

 OTTAWA – Aujourd’hui, l’Association minière du Canada (AMC) publie un nouveau protocole sur les changements climatiques dans le cadre de l’initiative Vers le développement minier durable (VDMD), lequel est conçu pour réduire au minimum l’empreinte carbone du secteur minier, tout en améliorant la divulgation liée aux bouleversements climatiques et en renforçant la faculté d’adaptation à ceux-ci.

« Nous nous engageons à être un partenaire constructif dans la lutte aux changements climatiques. L’initiative VDMD a fait ses preuves comme moteur de changements positifs dans l’industrie minière canadienne. Grâce à ce nouveau protocole, nous continuerons d’adopter des pratiques exemplaires en matière d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques », affirme Pierre Gratton, président et chef de la direction de l’AMC. « Nos substances extraites des mines entrent dans la fabrication de technologies vertes, comme les batteries de véhicules électriques, les éoliennes et les panneaux solaires photovoltaïques. Il est donc essentiel que ces minéraux et métaux soient extraits de façon responsable avec la plus petite empreinte carbone possible. En tant qu’industrie énergivore, nous savons que nous avons un rôle important à jouer pour réduire notre empreinte carbone, et ce nouveau protocole vise à aider nos membres à y parvenir. »

L’initiative VDMD est la première norme de développement minier durable au monde à exiger des évaluations à l’échelle des installations, et toutes les sociétés actives au Canada et membres de l’AMC ont l’obligation d’y adhérer. Lancée en 2004, l’initiative VDMD est un programme de développement durable reconnu mondialement qui aide les sociétés minières à gérer les principaux risques environnementaux et sociaux. Elle exige l’évaluation et la validation indépendantes de 30 indicateurs de rendement distincts, précis et rendus publics, portant sur huit aspects essentiels du rendement social et environnemental. Le secteur minier canadien exploite certaines des mines ayant la plus faible intensité carbonique au monde grâce à l’abondance d’énergie propre au pays, à l’adoption de normes de durabilité mondiales, comme l’initiative VDMD, et à l’adoption de technologies peu polluantes par les entreprises.

« Non seulement l’industrie a-t-elle un rôle important à jouer dans la réduction de ses émissions et l’adaptation aux répercussions des changements climatiques, mais le secteur minier canadien est aussi bien placé pour soutenir la transition énergétique mondiale qui sera nécessaire pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, poursuit M. Gratton. Ce protocole relève la barre du rendement de l’industrie quant aux bouleversements climatiques en assurant une gouvernance d’entreprise rigoureuse, des stratégies d’action climatique et des systèmes de gestion complets sur les sites miniers pour s’assurer que les entreprises peuvent atteindre leurs objectifs liés aux changements climatiques. »

Le protocole VDMD sur les changements climatiques est une importante mise à jour du protocole VDMD de gestion de l’énergie et des émissions de GES, mis en œuvre en 2013. Le protocole sur les changements climatiques est appuyé par la publication du nouveau guide d’adaptation aux changements climatiques pour le secteur minier, un guide complet et inédit pour le secteur, axé sur l’évaluation et la définition des répercussions climatiques potentielles, la prise en compte de ces risques dans le processus décisionnel et la mise en œuvre de mesures d’adaptation correspondantes. Grâce à la participation importante de l’industrie et des communautés d’intérêts, le nouveau protocole répond à bon nombre des appels à l’action lancés à l’AMC par le Groupe consultatif des communautés d’intérêts dans le document Relever le défi : Déclaration consultative sur les changements climatiques, publié en 2016.

Le protocole VDMD sur les changements climatiques améliore le protocole VDMD sur la consommation d’énergie et les émissions de GES sous plusieurs aspects importants, notamment :

  • Des exigences de gestion, de rendement et de production de rapports sur la consommation d’énergie et les émissions de GES à l’échelle des installations plus strictes établissant une nouvelle norme en matière de pratiques exemplaires.
  • Un nouvel indicateur de gestion des changements climatiques à l’échelle de l’entreprise pour aider les sociétés minières à se conformer aux Recommandations du Groupe de travail sur les divulgations financières relatives au climat et à établir des cibles et des mesures ambitieuses conformes aux objectifs de l’Accord de Paris, y compris les engagements liés à la carboneutralité d’ici 2050 (au niveau AAA).
  • L’intégration de nouvelles exigences de gestion des risques physiques et de mesures d’adaptation liées au climat à l’échelle des installations.

« Les changements climatiques sont un enjeu qui nous tient tous à cœur. Réduire l’empreinte environnementale de notre industrie est également une bonne stratégie d’affaires, car les investisseurs veulent que les entreprises divulguent la manière dont elles gèrent les risques liés au climat et tiennent compte de ces risques dans leurs stratégies d’affaires, déclare M. Gratton. « Ce nouveau protocole oblige les entreprises à prendre des engagements, à se fixer des cibles et à prendre des mesures conformes aux ambitions de l’Accord de Paris et, à des niveaux de rendement plus élevés, à prendre des engagements correspondant à l’ambition sociétale d’atteindre la carboneutralité d’ici 2050 ».

Citations supplémentaires

« Les changements climatiques représentent à la fois le défi de notre époque et ses plus grandes possibilités économiques. Le secteur minier jouera un rôle essentiel dans l’approvisionnement en minéraux et en métaux pour les batteries nécessaires à l’économie propre, et je suis heureux de prendre connaissance des mesures prises aujourd’hui pour y parvenir d’une manière responsable et durable. C’est judicieux à la fois pour la planète et pour l’économie. »

  • L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada

« Nous saluons les efforts supplémentaires déployés par l’Association minière du Canada et ses membres pour réduire les émissions et préparer le secteur minier canadien à être concurrentiel à l’échelle mondiale en fournissant les métaux et les minéraux nécessaires à une transition vers la carboneutralité. Nous avons une occasion de créer une chaîne de valeur qui utilise des métaux et des minéraux canadiens pour soutenir la production de batteries et de véhicules électriques au Canada. Il est maintenant essentiel d’agir pour saisir cette occasion, et le protocole sur les changements climatiques est une étape importante pour y arriver. »

  • Mark Zacharias, conseiller spécial, Clean Energy Canada

« Nous saluons la publication du nouveau protocole sur les changements climatiques de l’Association minière du Canada. L’évaluation et la gestion des possibilités et des risques associés aux changements climatiques sont essentielles pour prendre des décisions d’investissement éclairées au nom de nos clients. Le cadre Vers le développement minier durable fournit aux investisseurs des évaluations de rendement cohérentes et vérifiées de façon indépendante par rapport à des attentes claires en matière de gouvernance climatique et de divulgation. »

  • Daniel Garant, vice-président directeur et directeur mondial, Marchés publics, BCI

« Même si nous croyons que les métaux et les minéraux sont essentiels à la transition vers une économie à faibles émissions de carbone, le secteur minier devra s’unir à d’autres secteurs pour adopter des objectifs climatiques ambitieux afin que ces matériaux soient produits à la plus faible intensité carbonique possible.  Pour nous, le nouveau protocole VDMD sur les changements climatiques est un pas dans la bonne direction pour favoriser la décarbonisation et harmoniser les mesures et la divulgation liées aux changements climatiques avec les recommandations du Groupe de travail sur les divulgations financières relatives au climat. »

  • Margaret Childe, chef des ESG, Canada, Gestion de placements Manuvie

« Alors que le monde fait face à un état d’urgence climatique, les secteurs qui créent le plus de GES sont obligés de les réduire le plus rapidement possible pour le bien commun et la sauvegarde de la vie sur la planète. Les gouvernements et les citoyens ont leur travail à faire, mais le secteur industriel a un rôle primordial à jouer et une occasion énorme à saisir en aidant la société à atteindre la carboneutralité d’ici 2050, ou même avant. Les sociétés minières doivent réduire considérablement leur empreinte et contribuer à la transition juste qui est nécessaire pour maintenir le réchauffement planétaire à 1,5 degré Celsius. Lorsque le GCCI a demandé à l’AMC d’agir de manière plus décisive face aux changements climatiques, nous avons constaté l’urgence pour le secteur privé, et les sociétés minières en particulier, d’adopter des mesures d’atténuation, d’adaptation et d’évaluation des risques climatiques. Nous constatons que la sensibilisation et l’adoption des mesures nécessaires commencent. Les Canadiens et les citoyens du monde entier réclament à présent des mesures plus fortes. Nous espérons que le nouveau protocole VDMD sur les changements climatiques démontrera clairement qu’il est possible et nécessaire de prendre des mesures concrètes pour changer les choses dès aujourd’hui. »

  • Joy Kennedy, ancienne membre du GCCI et coauteure de la déclaration consultative 2016 du GCCI, Relever le défi

Hyperliens connexes

Pour consulter le document d’information sur les mises à jour apportées au protocole sur les changements climatiques de l’AMC, consultez le : https://bit.ly/3ulAIzp.

Pour en apprendre davantage sur l’innovation dans l’industrie minière afin d’en réduire l’empreinte écologique, consultez la page : https://mining.ca/fr/notre-objectif/changements-climatiques/initiatives-et-innovations-en-matiere-de-changements-climatiques-dans-lindustrie-miniere/.

Secteur important de l’économie canadienne, l’industrie minière compte pour 109 milliards de dollars du produit intérieur brut national et 19 % de la valeur totale des exportations canadiennes. Le secteur minier canadien emploie, directement et indirectement, 719 000 personnes partout au pays. Toute proportion gardée, il s’agit du plus grand employeur du secteur privé à embaucher des Autochtones au Canada et d’un client important des entreprises autochtones.

-30-

À propos de l’AMC

L’Association minière du Canada (AMC) est l’organisme national qui représente l’industrie minière canadienne. Ses membres, qui sont responsables de la majeure partie de la production canadienne de métaux de base et précieux, d’uranium, de diamants, de charbon métallurgique et de sable pétrolifère, sont présents dans les secteurs de l’exploration et de l’exploitation minières, de l’affinage, du raffinage et de la fabrication de produits semi-ouvrés. Veuillez consulter le www.mining.ca/fr.

 

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Cynthia Waldmeier, directrice des communications

613 233-9392, poste 225, 613 894-2128 (cellulaire)

cwaldmeier@mining.ca

Ressources connexes

Rapport  | 
Les plus récentes tendances de l’industrie minière canadienne.

Ressources populaires

Guide et manuel  | 
La version 3,1 est une mise à jour de la troisième édition du Guide de gestion des parcs à résidus miniers (ci-après appelé « Guide sur les résidus miniers »)[...]

Histoires minières Canadiennes

Le secteur est un moteur économique majeur de notre économie canadienne et un grand contributeur aux emplois et aux technologies de pointe. Voici nos histoires.

Technologie qui émerveille et respecte l’environnement

Il existe une synergie naturelle entre l’industrie minière et les technologies propres, et les matières premières extraites des mines canadiennes sont transformées en technologies qui permettent au monde d’effectuer la...

L’énergie éolienne au service de l’industrie diamantaire

Les sociétés minières du Canada privilégient des méthodes novatrices et respectueuses de l’environnement pour extraire les minéraux et les métaux utilisés quotidiennement par les Canadiens d’un bout à l’autre du...

Subscribe to MAC News

« * » indique les champs nécessaires

Nom

*Indicates a required field

You can unsubscribe from these communications at any time. For more information on how to unsubscribe, our privacy practices, and how we are committed to protecting and respecting your privacy, please review our Privacy Policy.

By clicking submit, you consent to allow The Mining Association of Canada to store and process the personal information submitted above to provide you the content requested.

Inscrivez-vous à notre bulletin

« * » indique les champs nécessaires

Nom

*Indique un champ obligatoire

Vous pouvez vous désabonner de ces communications à tout moment. Pour de plus amples renseignements sur la façon de vous désabonner, sur nos pratiques en matière de confidentialité et sur la façon dont nous nous engageons à protéger et à respecter votre vie privée, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

En cliquant sur soumettre, vous consentez à ce que l’Association minière du Canada stocke et traite les renseignements personnels soumis ci-dessus afin de vous fournir le contenu demandé.